Allergie alimentaire chez un nouveau-né: comment reconnaître et comment traiter?

Analyses

Les réactions allergiques réduisent considérablement la qualité de vie, même chez les adultes. De quoi parler de bébés dont l'organisme est encore peu adapté aux conditions du monde environnant. Le système immunitaire du bébé est en train de se former, donc tout peut provoquer une allergie au cours des premiers mois: literie, poussière domestique et même une poudre spécialement conçue pour les nouveau-nés. Mais dans la plupart des cas, l'allergène se trouve dans les aliments, une telle allergie chez un bébé est appelée nourriture.

Dans l'article, nous répondons à des questions: comment se manifeste une allergie alimentaire chez l'enfant, quel est le danger d'une allergie alimentaire chez un enfant et comment traiter une allergie alimentaire chez le nourrisson?

Les premiers signes d'allergies alimentaires chez l'enfant

Les symptômes des allergies alimentaires chez les nourrissons sont divers, c'est ce fait qui rend difficile le diagnostic de cette condition. Dans ce cas, il est nécessaire de reconnaître une réaction allergique dans les plus brefs délais - pour éliminer l'allergène et corriger avec succès l'état des miettes.

Les symptômes suivants peuvent indiquer des allergies alimentaires chez les nourrissons:

  • Changements dans la peau. Le bébé s'inquiète des éruptions cutanées et des rougeurs sur le corps, des démangeaisons et des desquamations sur le cou et les joues, des érythèmes fessiers et de la transpiration, de la formation de flocons et des desquamations sous les cheveux. Mais la manifestation la plus évidente d'une allergie alimentaire chez un enfant est l'œdème..
  • Troubles respiratoires. Les troubles respiratoires peuvent être mineurs, comme par exemple la rhinite allergique. Cependant, une forte allergie alimentaire chez un enfant peut conduire à un œdème de Quincke, qui s'accompagne d'une crise de suffocation et comporte un risque de décès.

L'essoufflement est un symptôme très dangereux. Dans une telle situation, vous devez retirer tous les allergènes potentiels du bébé et appeler une ambulance!

  • Problèmes de sommeil, pleurs fréquents, manque d'appétit. De tels changements de comportement peuvent signaler une allergie alimentaire chez un enfant..
  • Violations du tube digestif. Régurgitation fréquente, accompagnée de cris et de pleurs, de vomissements, de constipation, de coliques, de flatulences - c'est ainsi que le corps du bébé peut réagir à un allergène. Il convient de noter que l'allergie est étroitement associée à la dysbiose: elle peut être à la fois sa cause et son effet. Il est peu probable qu'au moins une mère ne soit pas familière avec ce concept, car la dysbiose survient chez presque tous les nouveau-nés (dans 90% des cas) [1]. Mais juste au cas où, expliquons: il s'agit d'un déséquilibre dans la microflore intestinale, dans lequel le nombre de bifidobactéries et de lactobacilles bénéfiques diminue, et le nombre de micro-organismes pathogènes et conditionnellement pathogènes augmente.

Causes possibles d'allergies alimentaires chez un enfant

La prédisposition aux allergies alimentaires du nourrisson peut passer "par héritage" aux parents. Si l'un d'eux est une personne allergique, la probabilité que le bébé ait adopté cette caractéristique de lui est de 25%. Si maman et papa souffrent d'allergies, le risque double.

Selon les statistiques, la nourriture est le type d'allergie le plus courant chez les nourrissons [2].

Les allergies alimentaires sont plus fréquentes chez les nouveau-nés allaités. Le corps du bébé peut même rejeter les mélanges hypoallergéniques, vous n'avez donc même pas à parler de mélanges «ordinaires». Par exemple, l'intolérance aux protéines du lait de vache - un composant fréquent des préparations pour nourrissons - survient chez environ 10% [3] des bébés, en règle générale, elle passe de 2 à 3 ans.

Chez un enfant allaité, des allergies peuvent survenir en raison d'une mauvaise nutrition de la mère. Après tout, les produits de son alimentation avec du lait pénètrent dans le corps du bébé. Ainsi, en cas de détection de manifestations allergiques chez le bébé, les médecins recommandent d'abandonner les produits potentiellement allergisants. Le plus souvent, ce sont les agrumes et les fruits exotiques, les aliments à pigments rouges, le chocolat, les noix, le miel, les œufs, le lait et les fruits de mer. Le même «régime» est pertinent pour l'introduction d'aliments complémentaires: une réaction allergique se produit souvent pendant cette période.

Les infections intestinales, les maladies virales, l'utilisation d'antibiotiques augmentent parfois le risque de développer des allergies chez le nouveau-né: tout coup porté au système immunitaire facilite la pénétration de la flore pathogène et conditionnellement pathogène dans les intestins de l'enfant, ce qui, comme nous l'avons mentionné, peut entraîner des allergies.

Traitement des allergies alimentaires chez les nourrissons

Tous les parents doivent se rappeler que le traitement indépendant de toutes les maladies du bébé est inacceptable! Risque trop élevé de nuire au corps d'un enfant fragile. Par conséquent, la première chose à faire est de montrer le bébé au pédiatre. Si la cause de l'allergie est évidente, alors, bien sûr, il est nécessaire d'exclure le produit du régime alimentaire de l'enfant. Sinon, le médecin rédigera une référence pour un examen spécial afin d'identifier l'allergène, ainsi que d'ajuster le menu.

Nous listons les principaux moyens qu'un pédiatre peut prescrire:

  • Sorbants - aident à éliminer rapidement l'allergène du corps.
  • Antihistaminiques. Ces médicaments éliminent rapidement les symptômes d'allergies, en particulier les éruptions cutanées et l'enflure, mais ils ont une longue liste d'effets secondaires et de contre-indications. Par conséquent, chez les enfants, ils ne sont utilisés que dans les formes graves d'allergies.
  • Onguents et gels pour le traitement local - pour éliminer une éruption cutanée chez un enfant souffrant d'allergies alimentaires, ainsi que d'autres manifestations cutanées.
  • Probiotiques avec lactiques et / ou bifidobactéries - pour la correction des troubles de la microflore intestinale.

Le médecin prescrira des fonds avec des bactéries bénéfiques vivantes avec une probabilité de presque cent pour cent. Et ce n'est pas seulement une relation étroite entre les allergies et la dysbiose. Les probiotiques ne sont pas un médicament, ce qui signifie qu'ils ne transportent pas de charge de médicament sur le corps de l'enfant. Ces micro-organismes sont des habitants naturels du tractus intestinal, ils habitent le corps humain dans les premières heures après la naissance. Les bifidobactéries et les lactobacilles participent activement à la digestion et à l'assimilation des nutriments, favorisent la synthèse des vitamines dans l'intestin, inhibent la croissance de la microflore pathogène et aident à renforcer l'immunité.

L'effet positif des lactobacilles Lactobaccillus rhamnosus GG (LGG) a été confirmé par cinquante essais cliniques. En 2016, l'Académie médicale de Kharkov a notamment testé l'efficacité de l'utilisation du LGG dans le traitement complexe des allergies alimentaires chez les enfants. Des études ont montré une dynamique positive depuis le troisième jour de traitement (les coliques, la constipation et les flatulences ont disparu), et les manifestations cutanées des allergies ont été complètement résolues au jour 15 [4].

Il convient de noter que les agents probiotiques peuvent être monocomposants (avec un type de bactéries bénéfiques) et complexes (avec des bifidobactéries et des lactobacilles dans la composition). Cette dernière option est optimale, car les lactobacilles, entre autres, soutiennent l'environnement acide nécessaire au développement des bifidobactéries.

Les allergies alimentaires chez les nourrissons sont courantes. En règle générale, cette condition disparaît finalement à l'âge de trois ans, lorsque le système immunitaire du bébé devient plus parfait. Cependant, cela ne signifie pas du tout que les allergies n'ont pas besoin d'être traitées: sans traitement correct en temps opportun, des complications peuvent survenir..

Comment déterminer ce qu'est une allergie chez un enfant

Comment déterminer ce qu'est une allergie chez un enfant

L'allergie est la maladie la plus courante qui affecte les personnes de tous âges. Les enfants des premières années de la vie sont particulièrement sujets à cette maladie, car un système immunitaire immature et un tractus gastro-intestinal immature contribuent au développement d'une réaction négative du corps à divers irritants. Comment déterminer ce qu'est une allergie chez un enfant, où et en utilisant quelles méthodes cela peut être fait, nous dirons dans cet article.

Méthodes de diagnostic

Si votre enfant est allergique et présente au moins un symptôme, n'essayez pas de traiter vous-même la maladie. Vous devez consulter le pédiatre dès que possible, qui, après l'examen initial, vous dirigera vers un allergologue. Il vous dira comment déterminer à quoi l'enfant est allergique..

Afin de trouver la cause de la réaction négative du corps, le médecin procédera à plusieurs étapes de l'examen:

  • Collecte d'informations objectives sur les signes de la maladie et les éventuels facteurs héréditaires;
  • Examen externe du bébé;
  • Clarification de la relation entre les symptômes de réaction et les irritants possibles;
  • Le but des études diagnostiques.

Il existe plusieurs méthodes de diagnostic qui vous permettront de trouver avec précision la cause des allergies:

  • Prélèvement de sang dans une veine pour diagnostiquer le niveau d'immunoglobulines;
  • Tests d'allergie cutanée.

Voyons plus en détail comment vérifier la présence d'allergies chez un enfant avec ces méthodes..

Nous étudions le sang

Les analyses de sang pour la détection d'allergènes n'ont aucune contre-indication associée aux restrictions d'âge et sont considérées comme les plus sûres. Ils vous permettent d'identifier plus de 200 types d'irritants.

L'avantage de cette analyse sur les autres est que l'enfant n'a pas à entrer en contact avec l'allergène. Cette étude détermine la présence dans le plasma sanguin d'immunoglobulines, des anticorps spéciaux qui donnent une réaction à un certain type d'allergène.

En fonction de la concentration de ces anticorps, la gravité de l'allergie est déterminée. Autrement dit, si la quantité d'immunoglobulines est supérieure à la normale, alors une conclusion est tirée sur la présence d'une maladie.

Pour que l'analyse montre un résultat fiable, il est nécessaire de se conformer à certaines règles avant de la passer.

  • L'étude est réalisée à jeun;
  • Limitez la quantité d'activité physique et les bouleversements émotionnels;
  • La veille de l'étude proposée, il est nécessaire d'exclure les produits contenant des allergènes potentiels, ainsi que les aliments épicés, gras et sucrés.

Les taux d'immunoglobulines liés à l'âge varient. Donc, normalement chez les enfants jusqu'à un an, il ne doit pas dépasser 15 unités / m, et dans la période de 10 à 16 ans, il peut atteindre 200.

Caractéristiques des tests cutanés

Il existe un autre moyen assez courant de détecter un allergène chez un enfant..

La détermination de l'allergène est effectuée à l'aide de tests d'allergie ou, comme on les appelle également, d'un test d'allergie. Ces études sont informatives, bien que de faux résultats aient été enregistrés..

De plus, il est nécessaire d'effectuer des tests à condition qu'au moment de l'analyse, l'enfant soit en parfaite santé et qu'il ne présente aucun signe d'allergie. Si le bébé est malade ou présente des signes évidents de réaction allergique, l'étude est strictement interdite. De plus, des tests sont effectués quelques semaines après la récupération, afin que le corps se rétablisse complètement après une maladie. Avant d'effectuer le test, il est interdit de prendre des antihistaminiques et des anti-inflammatoires, ainsi que du paracétamol.

Si ces conditions importantes ne sont pas remplies, les données peuvent être déformées, ce qui ne vous permettra pas de déterminer l'allergène..

Important! Des tests d'allergie peuvent être effectués pour les enfants de plus de cinq ans.!

Cela est dû au fait que pour identifier la réaction, un contact direct avec l'allergène se produit: sur la peau de la face interne de l'avant-bras ou du poignet, une égratignure ou une incision est pratiquée et une goutte d'un certain allergène est appliquée. Ces études vous permettent d'évaluer rapidement la réponse du corps: après 15-20 minutes, le médecin peut déterminer le résultat.

Réaction du corps

Un certain effet allergique sur le corps de l'enfant s'exerce de plusieurs manières:

  • Goutte. Pendant l'étude, la peau n'est pas endommagée;
  • Test de Prik. Une zone de la peau est lubrifiée avec un allergène, puis une aiguille est percée à une profondeur de 1 mm;
  • Scarification. Pour les tests, ils rayent la peau;
  • Intradermique. Vérifier la réaction du corps en introduisant un irritant sous la peau;
  • Application. Un tampon de gaze est appliqué sur la zone affectée de la peau, qui est humidifiée avec une solution d'un allergène spécifique. La zone diagnostiquée de la peau est recouverte d'un bandage, et après une journée, le résultat est évalué.

Examiner la réaction possible du corps pour identifier un stimulus spécifique.

Réaction du corpsRisque allergique
ManquantBébé est en bonne santé
Légère rougeurRéaction douteuse qui nécessite des recherches supplémentaires
Papule d'un diamètre de 1-2 mmRésultat faiblement positif
Papule d'un diamètre de 5 mmRésultat positif
Papule d'un diamètre de 10 mm et rougeurRésultat fortement positif

Après les tests, le bébé peut éprouver de la faiblesse et des étourdissements. Il s'agit d'une réaction normale du corps, à ne pas craindre..

Dans certains cas, ces tests sont prescrits aux enfants de moins de cinq ans. Cependant, l'efficacité de ces études est faible. De plus, le risque de complications est élevé.

Spécificité des tests d'élimination

Ces tests sont simples et ne nécessitent pas de connaissances et de compétences particulières. Le plus souvent, ils sont utilisés pour identifier les irritants alimentaires, car les allergies alimentaires sont l'une des formes les plus courantes de la maladie chez les enfants. Leur essence se résume à surveiller la réaction de l'enfant après avoir mangé certains aliments.

Ainsi, si la mère savait que l'enfant mangeait avant que son corps ne réagisse avec une réaction allergique, il ne serait pas difficile d'identifier l'irritant. Il doit être exclu du régime alimentaire du bébé pendant plusieurs semaines. Dans le cas où les manifestations d'allergies disparaissent, nous pouvons supposer qu'un produit dangereux a été trouvé. Ou supprimez les allergènes potentiels de l'alimentation, puis entrez-en un à la fois et contrôlez la réaction que le corps produira des miettes.

Dans ce cas, un journal spécial aidera à déterminer l'allergène, dans lequel les parents doivent noter tout ce que le bébé ou la mère allaitante a mangé. Vous pouvez donc suivre les produits auxquels le corps a réagi négativement..

Cette méthode peut être efficace pour détecter d'autres types de réaction. Par exemple, si vous remarquez que le bébé commence à éternuer à chaque fois après avoir marché dans le parc, où il y a de nombreux parterres de fleurs, il y a une forte probabilité qu'un allergène au pollen se trouve dans son corps..

Vous pouvez également découvrir la réaction négative à certains types de médicaments. Certes, un tel journal doit être gardé sous la stricte surveillance d'un médecin et le remplacement immédiat du médicament par un analogue.

Méthodes d'observation

Les méthodes d'observation permettent à de nombreuses mères de dire: «Je comprends à quoi mon enfant est allergique».

Le fait est qu'après une analyse détaillée de toutes les causes possibles de la manifestation d'une réaction négative et de leur élimination, les parents pourront débarrasser le bébé des symptômes d'allergies désagréables et les oublier pour toujours. Comment comprendre à quoi le corps réagit?

  • Les tout-petits sont très sensibles aux poils d'animaux. Pour vérifier cela, il suffit de sortir les animaux domestiques de l'appartement pendant plusieurs semaines et de procéder à un nettoyage humide complet;
  • Piste, après quoi la maladie s'aggrave. Peut-être que l'enfant ne s'adapte pas à l'eau chlorée qui coule du robinet, ou que son corps réagit de cette manière à la lessive. Le matériau à partir duquel les jouets sont fabriqués peut également provoquer une maladie;
  • Si vous remarquez que tous les signes d'allergies disparaissent lorsque le bébé quitte les murs pendant quelques jours, il peut y avoir une raison pour la poussière domestique ou la moisissure qui se trouve dans l'appartement;
  • Si vous observez une exacerbation de la maladie pendant la saison chaude pendant les promenades en plein air, le pollen est le plus susceptible de provoquer des symptômes..

Ces méthodes sont assez informatives, mais pas toujours efficaces. Ensuite, comment savoir à quoi l'enfant est allergique, le médecin vous le dira en vous prescrivant des tests spéciaux.

Réponse du pollen

La sensibilité particulière des enfants aux pollens végétaux (rhume des foins), qui s'accompagne d'éternuements et de larmoiement, d'un gonflement des muqueuses, est diagnostiquée par un simple test. Une solution contenant l'allergène et une solution de contrôle coulent dans le nez du bébé.

Les signes évidents de la réaction de l'organisme détermineront la présence ou l'absence de réponse au pollen.

Signaux d'allergie

Le corps de l'enfant donne des signaux clairs de la présence d'un allergène. Et comme il peut répondre à presque tous les stimulus, il existe 3 types de manifestations de la maladie.

La réaction cutanée se manifeste par les symptômes suivants:

  • Éruption et rougeur;
  • Peeling et démangeaisons;
  • Œdème.

Les changements dans le travail du tractus gastro-intestinal se manifesteront par de tels signes:

  • Crachats fréquents;
  • Violation permanente des selles, se manifestant par de la constipation ou de la diarrhée;
  • Coliques sévères et ballonnements;
  • La présence de dysbiose;
  • L'apparition de vomissements déraisonnables, à première vue.

L'échec dans le bon fonctionnement du système respiratoire peut être déterminé par une toux sèche et un rhume sévère.

Chez les jeunes enfants, une combinaison d'allergies peut souvent être observée, comme un écoulement nasal et des éruptions cutanées..

Raisons de la réaction négative

Une allergie peut survenir chez un enfant pour plusieurs raisons:

  • Alimentation déséquilibrée de la mère, si le bébé se nourrit de lait maternel;
  • Mélange de lait mal choisi ou alimentation précoce;
  • Produits chimiques qui font partie des produits d'entretien ou des détergents à lessive;
  • Poils d'animaux et produits de leur activité vitale;
  • Les plantes;
  • Médicaments
  • Du froid;
  • poussière.

Comme vous pouvez le voir, de nombreuses raisons peuvent provoquer des allergies. Par conséquent, aux premiers signes de la maladie, il est préférable de consulter un médecin. En effet, sans la détermination correcte du facteur provoquant, le traitement sera inefficace.

Comment reconnaître les signes d'une allergie chez un enfant?

Joues rouges - pour maman, «premières cloches»! «Un enfant est allergique» - cette phrase ne surprend personne aujourd'hui: aucun de nous n'a eu de réaction allergique à une substance ou un produit dans l'enfance! Cependant, si chez un enfant, après avoir mangé les baies, seule une petite éruption cutanée apparaît, un autre peut avoir une crise d'asthme. Et la desquamation désagréable de la peau chez un bébé passera, et dans un autre, elle se transformera en eczéma. Par conséquent, même les symptômes d'allergies mineurs doivent être traités avec soin..

Le développement d'allergies chez les enfants est très individuel, donc seul un médecin peut poser le bon diagnostic. Et pourtant, ayant remarqué que l'enfant ne va pas bien, nous aimerions tous comprendre ce qui lui arrive. Toute maladie présente des symptômes particuliers. Quels sont les symptômes d'une mère pour déterminer que son bébé est sujet à des réactions allergiques et que faire pour prévenir le développement d'allergies.

Selon certains rapports, aujourd'hui, quatre enfants sur dix dans leur première année de vie souffrent d'allergies. Plus souvent, une allergie se développe à un âge précoce, au cours de la première année de vie. L'une des raisons de l'apparition d'allergies alimentaires, les médecins appellent le facteur héréditaire. Si les parents souffraient d'allergies, la probabilité que le bébé développe une allergie est de 30 à 40%. Une autre raison est la malnutrition: manque de vitamines A, E, C, groupe B, oligo-éléments, transfert précoce du bébé à la "table commune" avec une teneur élevée en glucides raffinés et, curieusement, suralimentation de l'enfant. Les réactions allergiques affectent souvent les enfants qui sont allaités. La probabilité de développer une allergie chez un enfant est également liée à la façon dont sa mère mangeait pendant la grossesse. Les infections virales respiratoires aiguës fréquentes, la présence de processus inflammatoires chroniques, la dysbiose, le tabagisme, l'alcool, les complications de la grossesse peuvent par la suite causer des problèmes. Récemment, les médecins ont appelé une autre raison à la nature psychologique. L'enfant tombe malade quand il manque d'attention. Il comprend: pour être avec maman, il faut tomber malade. Et si la situation ne change pas, alors un tel schéma peut prendre pied pendant longtemps..

Comment reconnaître les signes d'une allergie chez un enfant?

Rougeur des joues, apparition d'une éruption cutanée sur la peau (le plus souvent les fesses, les jambes, les joues), croûtes sur le cuir chevelu - ce sont les signes de la soi-disant diathèse connue de nombreuses mères. Mais la diathèse n'est pas une allergie. Il s'agit d'une prédisposition au développement de cette maladie. Les réactions allergiques chez un enfant sont très individuelles: elles peuvent se manifester extérieurement, ou elles peuvent être subtiles. L'effet des allergènes sur le corps affecte les fonctions de certains organes, généralement les voies respiratoires, les intestins, la peau.

De la part des voies respiratoires, cela se traduit par des manifestations telles que le nez qui coule, les éternuements, la toux, un nez gonflé, des yeux larmoyants et une rougeur de la gorge.

Sur la partie de la peau - rougeur, urticaire, gonflement des mains, des pieds, peau sèche, rugueuse et qui démange, fissures dans la langue, paupières enflées, lèvres gonflées.

De l'intestin - diarrhée avec mucus, ballonnements, faible gain de poids, rougeur autour de l'anus, douleurs abdominales.

Si les parents remarquent ces manifestations, ils doivent montrer l'enfant à un allergologue afin de commencer le traitement à temps et ne pas manquer le développement d'allergies. Il ne vaut pas la peine de faire un diagnostic par vous-même, car le diagnostic d'allergies chez les enfants est difficile même pour les spécialistes, et un traitement non professionnel peut être nocif.

Que faire à maman pour éviter le développement d'allergies chez le bébé?

Dès le début, la future maman doit être très attentive à sa nutrition et à sa santé. Ne pas abuser des produits qui provoquent des réactions allergiques (lait de vache, chocolat, agrumes, fruits de mer, baies, œufs, noix, tomates, porc).

Une mère qui allaite devrait s'abstenir de tout ce qui peut contribuer au développement de cette pathologie, car de nombreux allergènes passent dans le lait maternel. Si possible, continuez à allaiter jusqu'à un an.

Ne vous précipitez pas pour introduire des aliments solides et de nouveaux produits dans l'alimentation du bébé. Cela doit être fait progressivement selon les recommandations individuelles du pédiatre..

Lisez attentivement les étiquettes des aliments. Les allergènes potentiels peuvent être nommés parmi d'autres produits sur l'emballage. N'oubliez pas les huit aliments qui sont les allergènes les plus dangereux: produits laitiers, blé, blanc d'oeuf, beurre d'arachide, maïs, agrumes, soja, compléments nutritionnels. Par exemple, dans un mélange de cacao, de biscuits crémeux, de sauce et de certaines sauces, le lait est inclus; les nouilles et les pâtes contiennent du blé, des œufs; de nombreuses variétés de pain contiennent des produits laitiers.

Pour établir une relation entre les manifestations allergiques chez un enfant et les produits de son menu, vous pouvez recommander à votre mère de tenir un journal alimentaire. Pendant 4 jours, notez tout ce que le bébé mange, pendant l'allaitement et entre les deux..

N'oubliez pas qu'une réaction allergique à certains aliments ne signifie pas que l'enfant souffrira d'allergies à vie. En règle générale, ce n'est qu'une certaine période de son développement, et avec l'âge, les allergies alimentaires passent généralement..

Comment savoir à quoi votre enfant est allergique?

Il arrive que tous les aliments principaux des aliments complémentaires aient été introduits avec succès, mais ici, de nulle part, dans le contexte d'un bien-être complet et d'un menu déjà familier, les joues de l'enfant deviennent rouges, une éruption cutanée et d'autres manifestations allergiques désagréables apparaissent.

Larisa Titova
Pédiatre, Moscou

Malheureusement, de telles manifestations d'allergies alimentaires (ou d'intolérances alimentaires) après l'introduction d'aliments complémentaires ne sont pas rares, et tous les parents ont de nombreuses questions qui se résument à une chose: quelle était la raison et comment y faire face?

Qu'est-ce que l'allergie alimentaire?

L'allergie alimentaire est un état d'hypersensibilité du corps aux produits alimentaires, qui se développe avec des violations du système immunitaire chez un bébé. Les maladies causées par des allergies alimentaires, en règle générale, sont associées à des dommages à la peau, aux systèmes digestif et respiratoire et peuvent survenir à la fois individuellement et dans diverses combinaisons. Les réactions allergiques associées à la nutrition peuvent être différentes. Ceux-ci inclus:

  • manifestations cutanées allergiques (dermatite atopique - inflammation de la peau, se manifestant par des démangeaisons, une desquamation, une rougeur, une érythème fessier persistant et une transpiration, œdème de Quincke - gonflement rapide et soudain de la peau, du tissu sous-cutané et des muqueuses, urticaire - apparition de cloques sur la peau qui démangent fortement);
  • troubles du système digestif - régurgitation et vomissements abondants, coliques, diarrhée (diarrhée) ou constipation;
  • troubles du système respiratoire - rhinite (nez qui coule), essoufflement, apnée (arrêt respiratoire pendant une courte période).

Les allergies alimentaires se développent le plus souvent chez les enfants dont les parents ou les proches parents souffrent de cette maladie. Les facteurs prédisposant à une allergie chez un enfant sont l'hypoxie intra-utérine du fœtus (apport insuffisant en oxygène), une maladie grave de la mère pendant la grossesse, lorsqu'elle est contrainte de prendre un grand nombre de médicaments, ainsi que l'hypoxie pendant l'accouchement, les mauvaises conditions environnementales, le tabagisme des parents. Une allergie alimentaire chez un enfant se développe soit dès les premiers jours ou mois de la vie d'un enfant, ce qui est dû à une mauvaise nutrition de la mère qui allaite et à l'immaturité du tube digestif de l'enfant (il n'y a pas assez d'enzymes digestives, la perméabilité de la muqueuse intestinale est augmentée, sa microflore ne se forme que), ou dans le contexte d'une alimentation artificielle et introduction d'aliments complémentaires.

Quelle est la différence entre l'allergie alimentaire et l'intolérance?

Les allergies alimentaires doivent être distinguées d'une autre affection très similaire à celle-ci - l'intolérance alimentaire. Avec l'intolérance alimentaire, contrairement aux allergies alimentaires, il n'y a pas de changement dans le système immunitaire, et les raisons du développement de réactions d'intolérance sont souvent associées à la présence de diverses maladies concomitantes chez l'enfant, par exemple l'estomac et chez les enfants, l'intolérance alimentaire s'explique généralement par un sous-développement du système enzymatique intestinal.

Une autre différence est que l'allergie alimentaire persiste tout au long de la vie et l'intolérance alimentaire peut disparaître après avoir éliminé les causes qui l'ont provoquée..

Une allergie alimentaire se développe rapidement, immédiatement après le contact avec un allergène ou en quelques heures, et réapparaît toujours avec l'utilisation répétée d'un allergène. Avec l'intolérance alimentaire, les plaintes apparaissent après un certain temps après avoir mangé - de plusieurs heures à plusieurs jours, et leur nature change avec le temps.

La probabilité de développer une allergie alimentaire ne dépend pas de la quantité de nourriture consommée, au contraire, elle se développe lorsque même une très petite quantité d'un allergène alimentaire est consommée. En cas d'intolérance alimentaire, la réaction dépend de la quantité de nourriture consommée - plus la nourriture est consommée, plus la réaction est prononcée.

La cause de l'intolérance alimentaire chez les enfants, qui est souvent confondue avec des allergies alimentaires, est une carence en lactase - une carence congénitale ou acquise de l'enzyme de digestion de la lactase qui décompose le lactose (sucre de lait) dans le lait. En raison du manque de cette enzyme, l'absorption du lactose est altérée et les produits laitiers sont mal tolérés.

Par conséquent, les causes et les mécanismes du développement de l'allergie et de l'intolérance alimentaires sont différents, et surtout, l'allergie alimentaire est une réaction rapide aux aliments par le mécanisme d'une allergie dépendante des IgE (la formation d'anticorps de classe E), et ses symptômes se développent rapidement. Et l'intolérance alimentaire est une réaction inflammatoire aux plats que le bébé mange régulièrement. Dans le cas où tous les aliments complémentaires ont été entrés avec succès dans le menu des miettes, et que les manifestations allergiques ont commencé à le déranger après seulement un certain temps, très probablement, il y a une intolérance alimentaire aux produits. Mais dans tous les cas, seul un allergologue peut poser un diagnostic définitif et prescrire un traitement approprié, après avoir réalisé les études nécessaires.

Comment les médecins diagnostiquent une allergie alimentaire??

Un journal alimentaire aidera à confirmer le diagnostic, ainsi que le choix des tactiques de traitement. Les entrées doivent être effectuées quotidiennement, détaillant tout ce qu'un enfant mange. Indiquant le moment de manger, le type de produit (ou tous les produits qui composent le plat), la quantité de nourriture consommée et les changements qui ont suivi après avoir mangé de la peau, du système digestif et du système respiratoire.

En cas de problèmes, il est nécessaire de procéder à un examen allergologique - déterminant les niveaux d'anticorps spécifiques - IgE et IgG - dans le sérum sanguin d'un enfant, qui peut être réalisé pour les enfants à partir de 1 mois. Si des immunoglobulines E (IgE) pour des produits se trouvent dans le sang, alors nous parlons généralement d'allergies alimentaires. Une augmentation du niveau d'autres anticorps indique généralement une intolérance alimentaire..

Pour identifier avec précision le produit allergène, des tests cutanés sont effectués (ils peuvent être effectués sur des enfants à partir de 3 mois), et dans certains cas, des tests provocateurs. Une étude est réalisée dans un hôpital sous la supervision de spécialistes. La signification du test est que le produit suspect est tout d'abord complètement exclu du menu du bébé et attend que tous les symptômes d'allergie soient passés, puis pendant le test, il donne un produit allergène «provocateur» et surveille les signes d'allergie pendant une heure: gonflement, rougeur, démangeaisons, etc. Pendant le test, ils peuvent également effectuer des tests de laboratoire. Il est clair que lors de l'identification d'une hypersensibilité à certains produits, ils devront être complètement abandonnés.

Produits allergènes essentiels

La pratique montre que tout produit peut provoquer le développement de réactions allergiques. Selon leur capacité à provoquer des produits, ils sont répartis en trois groupes:

  • Produits hautement allergènes: œufs, poisson, bouillons de viande, fruits de mer, caviar, blé, seigle, fraises, fraises, poivrons, tomates, carottes, agrumes, kiwi, ananas, melon, kaki, grenades, cacao, noix, miel, champignons, chocolat, café.
  • Produits avec un degré d'allergénicité moyen: lait entier, produits laitiers (mais pour les enfants de la première année de vie, ces produits sont les principaux allergènes), poulet, boeuf, riz, avoine, pois, sarrasin, soja, haricots, betteraves, pommes de terre, sucre, banane, pêches, abricots, cerises, cynorhodons, canneberges, airelles rouges, cassis.
  • Produits faiblement allergènes: produits laitiers, viande de lapin, viande de cheval, porc maigre, dinde, agneau maigre, chou-fleur et chou blanc, brocoli, courgette, courge, concombre, maïs, millet, orge, variétés vertes de poires et de pommes, légumes verts, blanc et groseille.

Produits allergènes: réactions croisées

N'oubliez pas que souvent dans le contexte d'une allergie alimentaire, un enfant a une sensibilité accrue à d'autres types d'allergènes - un autre produit, le pollen, la poussière, les plantes médicinales, etc. Cela est dû à la similitude de leur structure antigénique et au développement de réactions croisées. Dans ce cas, les anticorps développés contre le premier allergène (par exemple, la tomate) commencent à répondre à un autre allergène (par exemple, la pomme de terre). En conséquence, une réaction allergique à un autre produit se développe..

Produit alimentaireProduits allergènes croisés et antigènes non alimentaires
Lait de vacheLait de chèvre, produits contenant des protéines de lait de vache; viande de bœuf, de veau et de viande, laine de vache
Kéfir (levure de kéfir)Champignons de moisissure, variétés de moisissures de fromages (Roquefort, Brie, Dor Blue, etc.), pâte de levure, kvas, antibiotiques à la pénicilline, champignons
PoissonPoissons de mer, poissons de rivière, fruits de mer (crabes, crevettes, caviar, homards, homards, moules, etc.); nourriture pour poissons (daphnies)
OeufViande de poulet et bouillon; oeufs et viande de caille; Viande de canard; sauces, crèmes, mayonnaise avec inclusion de composants de poulet; oreillers en plumes; médicaments (interféron, lysozyme, bifilis, certains vaccins)
CarottePersil, céleri, vitamine A
fraiseFramboises, mûres, groseilles, airelles
Les pommesPoire, coing, pêches, prunes; pollen de bouleau, d'aulne, d'absinthe
Pommes de terreAubergine, tomates, poivrons verts et rouges, paprika, tabac
Noix (noisettes, etc.)Autres types de noix, kiwi, mangue, farine (riz, sarrasin, flocons d'avoine), sésame, pavot, pollen de bouleau, noisetier
CacahuèteSoja, bananes, fruits à noyau (prunes, pêches, etc.), pois verts, tomates, latex
BananesGluten de blé, kiwi, melon, avocat, latex, pollen de plantain
AgrumesPamplemousse, citron, orange, mandarine
BetteraveÉpinards, betteraves sucrières
LégumineusesArachides, soja, pois, haricots, lentilles, mangues
pruneAmandes, abricots, cerises, nectarines, pêches, cerises sauvages, cerises, pruneaux, pommes
kiwiBanane, avocat, noix, farine (riz, sarrasin, flocons d'avoine), sésame, latex, pollen de bouleau, graminées


Où commencer?

Tout d'abord, vous devez demander l'aide d'un pédiatre et d'un allergologue.

Dans tous les cas, peu importe si une véritable allergie ou intolérance alimentaire dérange le bébé, il a besoin d'un régime spécial. Une nutrition correctement choisie se dispensera de médicaments ou d'une quantité minimale d'entre eux..

Le régime pour chaque enfant spécifique est fait individuellement. Dans ce cas, l'âge du bébé, les manifestations d'allergies, l'état des organes du tractus gastro-intestinal sont nécessairement pris en compte. La principale règle de nutrition pour les allergies est l'exclusion de tous les agents alimentaires agressifs de l'alimentation. Jusqu'à ce que les manifestations d'allergies disparaissent, vous devrez vous en tenir à un régime très strict. Les allergènes responsables sont supprimés du menu de l'enfant, ainsi que tous les produits croisés et / ou tous les produits qui sont hautement et modérément allergènes, même s'ils ne causaient pas d'allergies auparavant..

Lorsque le bébé se sent mieux, son menu s'élargit lentement, introduisant des aliments auparavant interdits. Ils sont proposés progressivement et pendant longtemps, à partir de 5 ml en une seule fois, en augmentant chaque jour de 5 à 10 ml en volume, pendant 5 à 10 jours, reflétant les résultats de la tolérance d'un nouveau produit dans le journal alimentaire..

Approche spéciale

Pour la cuisine maison, afin de réduire les propriétés allergisantes des produits, il est recommandé d'utiliser des fruits au four ou bouillants, des légumes trempés, des pommes de terre et des céréales (pendant 2-3 heures), de la viande à double ébullition (la viande est bouillie pendant un certain temps dans le premier bouillon, puis elle est égouttée puis faire bouillir dans le deuxième bouillon jusqu'à tendreté).

Pour la préparation de plats pour enfants, il est préférable d'utiliser de l'eau spéciale pour enfants, vendue en bouteilles..

Comment déterminer ce qu'est une allergie chez un enfant

Comment savoir ce qu'est une allergie chez un enfant. Ce qui peut provoquer des allergies. Comment se préparer au test et quelles sont les restrictions d'âge. Comment trouver la cause d'une allergie chez un nourrisson sans médecin à domicile.

Les joues du bébé sont devenues rouges, des taches rouges sont apparues sur la peau? Chaque mère sait que l'allergie se manifeste ainsi. Mais comment déterminer un allergène?

Les allergies peuvent provoquer:

  • Aliments;
  • Animaux domestiques;
  • les plantes;
  • les médicaments;
  • insectes
  • poussière.

Ce n'est pas une liste complète des allergènes possibles. Comment savoir à quoi réagit votre enfant? Vous pouvez essayer de "calculer" et d'éliminer le stimulus vous-même, mais parfois c'est presque impossible à faire. Il est beaucoup plus facile de consulter un spécialiste et de passer un test cutané (test d'allergie). Ce test révèle l'antigène. Simultanément à l'analyse, un test sanguin d'immunoglobuline igE est prescrit (pour surveiller la réponse immunitaire au stimulus). Tous les tests du complexe aident le médecin à prescrire le traitement approprié..

Comment sont les tests

Les tests sont effectués sous la supervision d'un allergologue - un immunologiste. Un allergène est appliqué sur les muqueuses (peau). Selon la réponse du corps, le spécialiste trouve un irritant. Le processus d'examen se déroule en plusieurs étapes:

I. traitement de la peau avec une solution antiseptique;
II. à une distance de 2,5 cm les uns des autres, le médecin applique des substances de contrôle;
III. perforer ou rayer la peau avec un scarificateur ou une lancette;
IV. après 20 minutes, le spécialiste vérifie la réaction.

Les allergies peuvent être déterminées de différentes manières:

  1. nasale. Utilisé pour déterminer la rhinite allergique. Le médicament est enfoui dans le nez du bébé;
  2. conjonctif. Pour diagnostiquer la conjonctivite allergique, la solution est coulée dans les yeux du bébé;
  3. inhalation. Utilisé dans un hôpital suspecté d'asthme bronchique;
  4. sublingual. Réalisé dans un hôpital. Le médicament est placé sous la langue, à l'aide d'un test, les allergies aux aliments et aux médicaments sont détectées.

Une fois nommé

La procédure est recommandée pour les enfants présentant des manifestations de dermatite atopique, d'allergies alimentaires ou de contact, de rhinite allergique, de conjonctivite.Les indications pour l'examen peuvent également être des cas fréquents de toux, d'étouffement.

Comment préparer

Pour tester la détection des allergènes, une préparation spéciale est nécessaire:

  • 7 jours avant le test, les antihistaminiques (antiallergiques) sont supprimés;
  • les hormones sont annulées en 14 jours;
  • un fort stress émotionnel et un stress physique doivent être évités à la veille des tests.

Avant le test, vous devez manger à jeun, une telle analyse n'est pas passée.

Où passer le test

Les tests sont effectués dans des centres spécialisés. Ces installations doivent disposer d'un équipement d'urgence spécial, car les réactions allergiques peuvent se produire très rapidement..

Un test sanguin d'immunoglobuline peut être effectué dans n'importe quel laboratoire.

Restrictions d'âge

Les experts ne recommandent pas d'effectuer de tels tests pour un allergène chez les enfants de moins de 3 ans. Les études à un âge précoce ne seront pas informatives, car le système enzymatique du bébé est encore immature.

Les opinions des mamans concernant la limite d'âge pour les tests sont partagées: certains croient qu'un tel test (même chez les plus petits enfants) aide à déterminer rapidement l'allergène et à éliminer le contact avec lui, tandis que d'autres pensent qu'il est nécessaire de suivre un régime hypoallergénique et d'attendre que le système enzymatique mûrisse. Les médecins sont également divisés en 2 camps dans cette affaire, de sorte que l'examen peut être prescrit pour un bébé jusqu'à 3 ans, cependant, comme le montre la pratique, lors de la répétition du test après six mois, il y a un manque de réaction aux substances qui causaient précédemment des allergies.

Quelles allergies puis-je trouver?

La liste des substances - allergènes est énorme, les tests vous permettent d'identifier une réaction allergique à:

  • Aliments;
  • animaux (épiderme, laine), oiseaux (peluches), insectes (poison);
  • poussière (livre et maison);
  • pollen de plantes et d'arbres;
  • champignons, bactéries.

les tests cutanés ne peuvent pas être effectués avec:

  • symptômes d'allergie sévères;
  • exacerbations de maladies chroniques;
  • problèmes endocriniens;
  • très forte réaction à l'allergène.

Comment trouver la cause d'une allergie chez un bébé

Les méthodes décrites ci-dessus conviennent mieux aux enfants de 3 à 5 ans, avec les nourrissons, tout est quelque peu différent. Maman devra travailler dur pour trouver la cause des miettes de joues rouges. Ce qui peut provoquer une allergie chez un nourrisson:

  1. lors de l'allaitement, un régime spécial est prescrit à maman. Tous les allergènes potentiels (miel, chocolat, bonbons, lait de vache entier, agrumes) devront être exclus du régime;
  2. avec une alimentation artificielle, les allergies peuvent provoquer des composants du mélange. Le plus souvent, un tel irritant est le lactose. Vous pouvez passer à un mélange sans lactose ou à faible teneur en lactose. Une allergie peut provoquer un changement trop fréquent de mélanges;
  3. après 6 mois, le bébé commence à manger des légumes, des fruits. Ils peuvent provoquer des allergies. Il vaut mieux commencer par les légumes (courgette, chou), les céréales sans gluten (sarrasin, maïs, riz)..

Portez une attention particulière à la quantité de nourriture, car les allergies peuvent causer non seulement un seul produit, mais la quantité de nourriture. Le système digestif immature du bébé ne peut pas toujours faire face à une grande quantité de nourriture, donc des taches rouges apparaissent sur la peau du bébé.

Pas besoin de se nourrir de force "pour maman", "pour papa".

Comment trouver un allergène sans médecin

Vous pouvez détecter vous-même l'allergène. Voici quelques conseils pour aider les jeunes parents:

  1. Tenez un journal alimentaire. Il sera utile en cas d'allergies alimentaires suspectées. Dans le journal, vous devez noter les aliments que l'enfant mange pendant la journée et noter la réaction du corps aux aliments;
  2. Faites attention aux allergènes de contact. Une attention particulière doit être portée à la qualité de l'eau du robinet dans laquelle le bébé se baigne, des détergents pour laver les vêtements des enfants, des détergents à vaisselle. Assurez-vous d’inspecter les jouets de l’enfant. Des couleurs trop vives et non naturelles devraient alerter, car les fabricants peuvent utiliser des colorants dangereux, retirez les jouets qui sont dans le doute;
  3. retirer les animaux. Les poils d'animaux sont un allergène courant. Donnez quelques jours à votre animal de compagnie à des amis ou des parents, effectuez un nettoyage humide, observez l'état du bébé;
  4. changer de lieu de résidence. Parfois, les allergies peuvent être causées par des particules invisibles ou des micro-organismes (tiques, moisissures, poussières). Il n'est pas difficile de détecter une telle allergie: l'enfant ne se sent pas bien à la maison, mais dans une autre pièce (visite d'amis, grands-mères) la situation change;

Les allergies peuvent être saisonnières (rhinite allergique). Seul le changement climatique peut aider.

Le mécanisme de l'allergie est très complexe et n'est pas entièrement compris. Avec des manifestations fréquentes, une allergie peut devenir chronique. S'il n'est pas possible de détecter indépendamment l'allergène, vous devriez consulter un médecin qui vous prescrira un traitement basé sur un test d'allergie et un test sanguin d'immunoglobuline..

Comment identifier les allergies chez un enfant jusqu'à un an

Comment trouver quelle allergie chez les nourrissons? Cette question excite presque toutes les jeunes mères. Les allergies chez les nourrissons sont très courantes. Le corps des nouveau-nés est encore faible et pas suffisamment adapté aux conditions difficiles du monde, et presque tout peut devenir un allergène à un stade précoce - des marchandises aux tissus ou substances dans l'air. Les manifestations d'allergies chez les bébés peuvent simplement être confondues avec les symptômes d'autres maladies, et il est important pour les parents de comprendre ce qui peut provoquer une allergie chez un bébé, à quoi ressemblent ses symptômes et que faire quand ils surviennent chez un bébé..

Avec une allergie, le bébé réagit à l'ingestion d'une substance considérée comme dangereuse par les bio-mécanismes de protection..

Si une telle substance s'est infiltrée dans le corps, le système immunitaire commence à travailler sur son isolation et son élimination, et à l'extérieur, elle se manifeste par une éruption cutanée, un nez qui coule et d'autres symptômes.

Tous les enfants sont capables de souffrir de telles maladies, mais souvent les enfants qui ont des causes héréditaires ont tendance à faire des allergies. Mais, quelle que soit leur présence ou leur absence, une part importante des bébés jusqu'à un an souffre d'allergies alimentaires. Les symptômes persistent de temps en temps et plus longtemps, dans de rares cas, et jusqu'à l'adolescence, mais, en règle générale, disparaissent encore plus tôt.

Comme il ressort de ce qui a été dit, pour qu'un nourrisson développe une allergie, il est nécessaire que l'allergène pénètre dans l'organisme.

Cela peut se produire pour plusieurs raisons principales:

  1. Si la femme enceinte, pendant sa grossesse, a été exposée à l'un ou l'autre allergène, le risque est très élevé que le nouveau-né soit également allergique.
  2. L'absence de régime alimentaire d'une jeune maman pendant la période d'allaitement.

Un composant potentiellement allergique qui pénètre dans le corps de la mère avec des fuites de nourriture dans le lait, et à travers lui dans le corps du bébé, provoquant une réaction appropriée.

  • Il y a une allergie aux aliments complémentaires. Bien que les produits hypoallergéniques soient introduits partout dans les aliments pour nourrissons, il est extrêmement difficile de prédire exactement comment un bébé réagira à certains aliments et comment ils seront pris..
  • Médicaments Pour le corps d'un enfant fragile, les médicaments sont un allergène puissant, et les médecins essaient d'éviter leur utilisation pour les enfants de moins d'un an, sans le dernier besoin.
  • Produits d'hygiène et produits chimiques ménagers.

    De nombreux produits chimiques, additifs et parfums qui provoquent simplement une réaction entrent dans leur composition..

    Une cause fréquente de réaction allergique est la poussière domestique et de rue, le pollen végétal, les plumes ou la laine.

    URGENT À LIRE! Cliquez maintenant:

    Vous pouvez essayer d'éliminer l'état allergique sans l'aide des autres, en éliminant étape par étape toutes les mauvaises raisons probables, mais il est préférable de contacter un spécialiste qui fournira une aide qualifiée, aidera à trouver les conditions préalables et à guérir l'enfant..

    Si le bébé présente des symptômes d'allergies graves (tels que l'œdème de Quincke et d'autres), il ne doit être guéri qu'à l'hôpital..

    Si la pathologie est relativement bénigne, le bébé est guéri à la maison, conformément aux conseils personnels du médecin.

    La principale méthode de guérison, lorsque la cause est identifiée, est la cessation du contact avec tous les allergènes (aliments, poussières, animaux, chimie, etc.). Le médecin donne des conseils sur ce qui doit être exclu et ce qui doit être évité. Pendant la période de cure, les aliments complémentaires sont annulés, vous ne pouvez recommencer cette pratique qu'après la correction du bébé et vous devez donner des aliments complémentaires de manière uniforme, en contrôlant le processus sous la supervision d'un médecin..

    De plus, la mère elle-même doit éviter les mauvaises habitudes et ajuster le régime alimentaire conformément aux instructions acquises du pédiatre et de l'allergologue.

    Le choix d'un certain remède est fait en fonction des symptômes: par exemple, une pommade convient aux manifestations cutanées pour soulager la rhinite - gouttes dans le nez, et si le bébé présente un complexe de symptômes, il sera efficace de prendre le médicament à l'intérieur.

    Bien sûr, l'auto-administration est inacceptable, les médicaments sont utilisés avec une extrême prudence et uniquement sur l'avis d'un médecin.

    Les allergies alimentaires chez les nourrissons ne sont pas rares.

    Si un enfant est nourri uniquement au sein, cela ne garantit pas qu'il est protégé contre les allergies, car les allergènes se retrouvent également dans le lait maternel..
    Plus le système immunitaire du bébé est faible, moins les symptômes externes apparaissent..

    Symptômes: rougeur, éruption cutanée sur le corps, desquamation et démangeaisons de la peau

    Lorsqu'il est affecté par des allergènes du tractus gastro-intestinal:

    Allergies respiratoires:

    • bronchospasme;
    • suffocation;
    • toux;
    • dyspnée;
    • rhinite allergique.

    Ces manifestations peuvent se produire individuellement ou en combinaison les unes avec les autres..

    Les composés protéiques sont la principale allergie alimentaire

    Le risque de probabilité d'allergies chez les nourrissons est affecté par la santé et les maladies héréditaires de leurs parents.

    La santé maternelle est primordiale.

    Le développement du corps de l'enfant est affecté par les conditions de son port dans l'utérus. Pendant cette période, même une petite maladie respiratoire peut nuire à la santé de l'enfant.

    Au cours de la première année de vie, la microflore du tractus gastro-intestinal du bébé contient des substances qui contribuent à la bonne répartition des oligo-éléments nécessaires. Même un adulte reçoit des vaccins anti-allergènes pour renforcer sa résistance aux allergènes. Le corps faible du bébé est encore à l'étape initiale sans l'aide des autres pour y faire face et n'est pas périodiquement efficace.

    Une forte possibilité d'allergènes est associée à une perméabilité accrue des parois du tube digestif, à la suite de laquelle elles pénètrent dans la circulation sanguine, qui les répartit dans tout le corps.

    Lorsque les premiers signes d'une allergie apparaissent, même en cas de doute, vous devez consulter un médecin

    Lorsque le fait d'une allergie est établi, les médecins commencent à identifier l'allergène..

    Sinon, la guérison sera inefficace. À cette étape, les allergènes de référence contenus dans les produits alimentaires sont appliqués sur la peau du bébé et il est révélé à qui d'entre eux une réaction allergique se produit..

    Les parents sont encouragés à tenir un journal alimentaire lors de l'alimentation du bébé. Grâce à lui, le médecin pourra identifier un allergène dans le corps de l'enfant, développer une technique de guérison. Le journal doit systématiquement afficher l'état de santé de l'enfant.

    En cas d'allergies, vous devez choisir le bon régime, surtout si un produit est devenu sa condition préalable

    Comme les médicaments sont utilisés:

    Le régime doit être observé non seulement jusqu'à la guérison complète des allergies, mais aussi dans la suivante jusqu'à ce que le corps soit complètement renforcé

    Produits à usage limité:

    • produits laitiers;
    • produits à base de farine;
    • la semoule.

    Produits avec un allergène minimal:

    • Cottage cheese;
    • kéfir;
    • yaourt;
    • fromage à pâte dure;
    • sarrasin;
    • blé;
    • riz;
    • flocons d'avoine;
    • viande maigre;
    • huile végétale;
    • thé;
    • compote.

    Si l'allergie se manifeste lors de l'alimentation artificielle, la possibilité que l'allergène se trouve dans les protéines du lait de vache est élevée.

    Dans ce cas, ces produits sont remplacés par des mélanges avec des protéines d'origine végétale..

    Le régime doit être observé non seulement jusqu'à la guérison complète des allergies, mais aussi dans la suivante jusqu'à ce que le corps soit 100% plus fort. Au fil du temps, élargissez votre alimentation, à l'exception des aliments hautement allergènes.

    Tous les enfants n'apparaissent pas avec un corps fort, si l'immunité est faible, il est nécessaire de la renforcer, empêchant la manifestation de maladies

    Dans ce cas, il est nécessaire de respecter les recommandations:

    • n'utilisez pas de sirops pharmacologiques avec des arômes et des colorants;
    • surveiller la vidange appropriée du tube digestif;
    • le bain du bébé ne doit pas durer plus d'une demi-heure;
    • ne pas permettre de nager dans de l'eau non bouillie;
    • utiliser des cosmétiques hypoallergéniques pour bébés;
    • limiter la présence d'animaux dans la pièce;
    • lors du bain, vous ne pouvez pas frotter fortement la peau des enfants avec un gant de toilette;
    • les vêtements et la literie pour enfants doivent être en coton et en laine, sans matières synthétiques ni colorants;
    • aérer régulièrement la pièce.

    L'allergie chez un bébé n'est pas une phrase.

    Si les ancêtres s'occupent souvent de la santé du bébé et décident de mesures pour le renforcer, alors au fil du temps, il se renforcera et pourra résister à presque toutes les adversités. Selon les statistiques, 99% des bébés finissent par guérir à 100% des allergies apparues à un âge précoce.

    Si le bébé est nourri de façon artificielle ou mixte, la cause la plus probable d'allergies alimentaires était les protéines du lait de vache (un examen spécial le confirmera à coup sûr), qui se trouvent dans les préparations pour nourrissons; par conséquent, un remplacement partiel ou complet de la consistance du lait par des mélanges hypoallergéniques spéciaux (ils sont prescrits par le médecin) à base de protéines de soja ou de consistances spéciales dans lesquelles la protéine est décomposée au niveau des acides aminés individuels (mélanges hydrolysés) est nécessaire - dans ce cas, le développement d'allergies n'est pas réaliste..

    Mais il y a des inconvénients à une telle nutrition: le bébé peut montrer une intolérance aux protéines de soja, et les consistances hydrolysées ont un goût désagréable et sont chères.

    De plus, s'il est possible d'identifier la principale allergie, des améliorations peuvent être apportées au régime hypoallergénique précédemment conduit - le produit qui a provoqué la réaction allergique est exclu. Ce régime doit être observé pendant x mois.

    En raison de l'exclusion de l'allergène, les signes d'allergie alimentaire devraient disparaître ou diminuer, vous pouvez alors étendre uniformément le régime alimentaire de la mère (cependant, les aliments hautement allergènes sont exclus).

    Dans le traitement des allergies alimentaires, un médecin peut prescrire des antihistaminiques, des adsorbants, diverses crèmes et onguents pour la guérison locale de la peau, y compris hormonale, en versions languissantes, les hormones sont administrées par voie intraveineuse.

    La microflore digestive est également ajustée avec des produits contenant des bifidobactéries et des lactobacilles.

    ♥♥♥ Si le bébé est allergique, alors: ♥♥♥

    Vous devez éviter de donner des aliments complémentaires jusqu'à ce que l'enfant ait 6 mois; De plus, vous devez commencer par les types d'aliments pour bébé qui, très probablement, ne provoqueront pas de réaction allergique et qui sont constitués du 1er composant; le lait de vache, les œufs de poule, les agrumes, les produits à base de blé, le poisson, les fruits de mer, les noix sont mieux introduits dans l'alimentation du bébé après des années;

    ♥ rappelez-vous qu'au moins certains produits utilisés dans l'alimentation du bébé, en particulier chez les jeunes enfants, peuvent provoquer des réactions allergiques;

    ♥ vous devez surveiller la vidange constante du tractus intestinal, si le bébé souffre de constipation qui aggrave les manifestations de la maladie ou est sa principale condition préalable (les allergènes n'ont pas le temps de quitter le tractus intestinal à temps, sont absorbés dans la circulation sanguine et provoquent des allergies), résolvez le problème avec l'aide d'un médecin;

    ♥ il vaut mieux ne pas utiliser d'agents pharmacologiques sous forme de sirops contenant divers additifs (colorants, arômes) qui peuvent provoquer ou aggraver des allergies;

    ♥ la température de l'eau pendant les procédures aquatiques doit être uniformément tiède et la durée de la procédure ne dépasse pas 20 minutes;

    ♥ vous ne pouvez utiliser que des cosmétiques hypoallergéniques spécialisés pour enfants (pH neutre);

    ♥ il est préférable de filtrer l'eau de baignade ou de laisser reposer pendant des heures la déchloration, avec l'ajout suivant d'eau bouillante;

    ♥ évitez de vous baigner dans les piscines avec de l'eau chlorée ou prenez une douche uniformément chaude avec des agents nettoyants doux après la séance;

    ♥ vous ne pouvez pas frotter la peau du bébé avec des débarbouillettes; après le bain, la peau doit être doucement tapotée avec une serviette douce et appliquer un remède hydratant et adoucissant pour la peau;

    ♥ les vêtements de bébé doivent être naturels, avec des réactions allergiques cutanées sévères, ils peuvent être repassés; les coussinets et les couvertures doivent avoir des charges synthétiques; le bébé doit être correctement habillé, en évitant la surchauffe, provoquant une dermatite allergique;

    ♥ dont les jouets sont fabriqués, doivent répondre à toutes les exigences de sécurité;

    Une réaction allergique est déclenchée par les soi-disant allergènes..

    Dans le langage habituel, les initiateurs d'une allergie alimentaire pour un bébé dans sa première année de vie peuvent être des protéines homogènes ou du lait maternel. Avec une alimentation naturelle, ils passent à travers les aliments consommés par la mère, c'est pourquoi il est si important de suivre le régime alimentaire d'une mère qui allaite, sinon cela peut nuire au nouveau-né. Il faut savoir que les protéines peuvent perdre ou, au contraire, recevoir les caractéristiques des allergènes lors de la cuisson. Ainsi, certains produits cessent d'être pathogènes, tandis que d'autres, au contraire, le deviennent..

    La réaction aux aliments chez le bébé se produit comme suit.

    En réponse à un irritant, le corps entame la synthèse des immunoglobulines E, ce qui provoque des symptômes allergiques.

    Souvent, la température peut se produire. Dans la plupart des situations, chez les nourrissons de la première année de vie, la réaction se manifeste presque instantanément, ou après quelques heures. Mais il y a des moments où la réaction ne se produit qu'après quelques jours. Afin de faciliter l'identification d'un allergène, il est recommandé à toutes les mères allaitantes de tenir un journal alimentaire. Il répertorie les produits qu'elle consomme et en quelle quantité spécifique.

    Dans la plupart des cas, les allergies alimentaires chez les nourrissons passent jusqu'à un an. Mais de temps en temps progresse et le plus longtemps.

    Les allergies alimentaires se caractérisent par une sensibilité à différents aliments..

    Ses symptômes peuvent être complètement différents..

    Elle peut se produire sur la peau, affecter le tractus gastro-intestinal ou causer une gêne au système respiratoire. Dans presque tous les cas, la température corporelle de l'enfant commence à augmenter..

    Les principaux symptômes sur la peau:

    • éruptions cutanées;
    • la peau qui gratte;
    • rougeur
    • desquamation des mains, des pieds, des joues ou de l'abdomen;
    • apparition de transpiration;
    • l'apparition d'écailles sur le cuir chevelu ou sur les sourcils;
    • Œdème de Quincke - œdème sous-cutané, lésions des tissus muqueux.

    Les principaux symptômes d'une lésion du tractus gastro-intestinal:

    • crachats fréquents;
    • maux d'estomac;
    • coliques
    • selles molles avec des taches verdâtres ou une consistance moussante;
    • ballonnements;
    • constipation.

    Les principaux symptômes des troubles respiratoires:

    • rhinite allergique persistante;
    • éternuements fréquents
    • la température peut apparaître;
    • toux sèche;
    • bronchospasis - un phénomène extrêmement dangereux pour les enfants dans leur première année de vie, est la difficulté de faire passer l'air vers les poumons.

    Heureusement, il est très rare chez les nourrissons.

    L'œdème de Quincke, dans lequel la muqueuse de la gorge est enflammée, est également considéré comme un symptôme dangereux. En conséquence, le bébé peut avoir une suffocation, ce qui rappelle extrêmement une crise d'asthme bronchique. L'œdème est initialement caractérisé par une voix basse rauque, une toux aboyante et finalement un essoufflement. Peut-être que le bébé aura de la fièvre.

    Parfois, les symptômes d'allergies alimentaires peuvent s'entrelacer. Par exemple, un bébé aura des éruptions cutanées ainsi que des incohérences du tractus intestinal. Par conséquent, la guérison des allergies alimentaires chez les enfants doit certainement avoir lieu sous la supervision d'un médecin, sinon des complications indésirables peuvent apparaître: dermatite atopique, asthme, etc..

    Les mamans d'un nouveau-né se demandent constamment: "D'où les enfants peuvent-ils contracter une allergie au cours de leur première année de vie?" La condition la plus courante pour l'apparition d'une réaction similaire chez les bébés allaités devient le non-respect du régime alimentaire par une mère qui allaite..

    Tous les oligo-éléments des produits que la femme consomme apparaissent instantanément dans le lait maternel. Par conséquent, pour éliminer la difficulté, il suffit souvent d'identifier l'allergène et de l'exclure de la nutrition.

    Lors de l'alimentation artificielle, l'allergène chez les nouveau-nés peut être d'une consistance mal sélectionnée. C'est souvent un problème courant chez les bébés jusqu'à un an. Le corps s'habitue à la nourriture. Dans ce cas, la cohérence doit être remplacée par une autre. Traditionnellement, cela aide.

    Une autre condition préalable fondamentale au développement d'allergies chez les nourrissons est l'hérédité. En particulier, le risque survient chez le bébé, dans la famille dont il y a des cas d'allergies chez la mère, le père, les grands-parents, etc..

    Si cette maladie a été enregistrée chez l'un des parents, la possibilité de développer une allergie chez le bébé est de%. Si les deux parents sont allergiques, le risque monte à 65%.

    De plus, l'hypoxie, qui est survenue chez un bébé même dans l'utérus d'une mère, peut également devenir une condition préalable. En d'autres termes, il s'agit d'une privation d'oxygène du fœtus. Cela peut inclure des infections virales et digestives. Ils deviennent souvent des provocateurs d'allergies chez les nourrissons.

    Un transfert rapide du bébé du lait maternel à la consistance augmente également le facteur de développement des allergies.

    Une telle allergie chez les nouveau-nés prend un temps extrêmement long. Une condition préalable à cela est le stress subi par le corps de l'enfant. Souvent accompagnée d'éruptions cutanées et de fortes démangeaisons. Dans certains cas, une température élevée est enregistrée.

    Afin de vérifier l'exactitude du diagnostic, des études ultérieures de l'enfant sont effectuées.

    1. Rassembler une anamnèse de la vie d'un nourrisson à travers une enquête auprès de ses parents. Le médecin doit savoir quel type de nourriture le bébé a, combien il consomme de lait ou de consistance, si la température a augmenté, si une éruption cutanée est apparue ou s'il peut y avoir un nez qui coule..
    2. L'établissement d'une relation causale entre la réaction allergique du bébé et la nourriture.
    3. Test sanguin d'immunoglobuline E.
    4. Une échographie abdominale est souvent prescrite.

    Cela est fait pour éliminer la pathologie de l'estomac et des intestins..

    La principale confirmation de l'allergie alimentaire chez le bébé est le fait qu'après l'arrêt de l'utilisation du produit par la mère ou le bébé, il commence uniformément à disparaître, ou l'effet positif commence après la prise des médicaments anti-allergiques prescrits par le médecin. Dans le même temps, la température peut rester plusieurs jours.

    Afin de diagnostiquer ce qui commence exactement chez le bébé, vous pouvez devenir un test d'allergène.

    Pour les enfants de la première année de vie, cela se fait à l'aide d'un prélèvement sanguin veineux, pour les enfants plus âgés à l'aide de tests cutanés. Cette étude est réalisée avant le début de la cicatrisation, sinon le test peut donner des résultats incorrects..

    Pour traiter une allergie chez un bébé, il faut d'abord commencer par un régime. Mais l'automédication dans cette situation ne peut qu'aggraver la situation, peu importe combien d'ancêtres luttent avec ce problème pour nous et quelles que soient les méthodes utilisées. Dans tous les cas, vous avez besoin d'un conseil spécialisé, individuellement, lorsque le bébé monte en température.

    Avec une alimentation naturelle, tous les allergènes potentiels sont éliminés pendant deux semaines du régime alimentaire de la mère.

    Produits à teneur élevée en sucre, confiseries et conserves, ainsi que fruits et légumes rougeâtres. Tout cela chez les nouveau-nés commence souvent une réaction allergique. De plus, afin de guérir cette maladie, vous ne devez en aucun cas arrêter de donner du lait maternel. Pour le bébé, la première année de vie - ce sont les vitamines et minéraux nécessaires.

    Avec l'alimentation artificielle, la protéine est une condition préalable commune au pathogène des allergies. Et on en trouve beaucoup dans le lait de vache.

    Par conséquent, il est nécessaire de guérir le bébé, en excluant spécifiquement ce produit.

    On prescrit souvent aux enfants des antihistaminiques, des médicaments absorbants, des émulsions, des crèmes. Si la température augmente, des bougies ou d'autres formes pharmaceutiques peuvent recommander.

    Tout dépend de la situation et du degré de progression de l'allergie..

    Dans ce cas, une observation plutôt minutieuse de quelques règles:

    • éliminer complètement les aliments qui causent des allergies;
    • ne donnez pas à votre bébé des préparations pharmaceutiques sous forme de sirops sucrés;
    • surveiller les selles du bébé, avec toutes les configurations, consulter un pédiatre;
    • n'utilisez que des cosmétiques anti-allergènes pour bébés;
    • l'eau de baignade doit être filtrée ou bouillie, sinon une réaction à l'eau de Javel peut commencer;
    • portez le bébé uniquement dans des vêtements en tissus naturels;
    • Ne frottez pas la peau du bébé avec un gant de toilette, cela peut entraîner une irritation et une sécheresse.

    On sait que les allergies chez les nourrissons sont un processus d'augmentation de la sensibilité de la peau, du tractus intestinal à certains allergènes.

    Il peut être d'origine alimentaire et non alimentaire: une réaction irritante chez un bébé peut provoquer complètement au moins une sorte de produit alimentaire, ainsi que des phénomènes domestiques, tels que la poussière, les produits chimiques, les animaux de compagnie. Les allergies chez les nouveau-nés peuvent survenir avec des éruptions cutanées sur le corps, des troubles du tractus gastro-intestinal ou une allergose respiratoire du système respiratoire.

    L'irritation peut être sur les fesses, le ventre et le visage du bébé, le cuir chevelu, les sourcils se décollent.

    Les allergies chez les nourrissons ressemblent à des rougeurs, une petite éruption cutanée, une peau squameuse, un gonflement sous-cutané des muqueuses, une chaleur épineuse, de l'urticaire, une érythème fessier. Si des manifestations cutanées apparaissent, même en tenant compte des soins corrects et constants - peut-être que l'allergène est à blâmer.

    Une allergie se manifeste chez le bébé sur le visage sous la forme d'une diathèse, un certain nombre de symptômes pertinents qui sont placés sur les joues, le front, le menton, ressemblent à du bordeaux, des zones sèches de différentes tailles, des éruptions cutanées, de petits boutons liquides. Ils surviennent spécifiquement après avoir pris de la nourriture, ou après un certain temps après un contact avec un allergène, puis ils disparaissent partiellement ou complètement.

    De tels symptômes peuvent provoquer une sensation désagréable chez le bébé: démangeaisons, légère sensation de brûlure, tiraillement de la peau.

    Si le visage est endommagé, il est nécessaire de ne pas laisser l'enfant peigner les démangeaisons avec ses mains, car cela peut non seulement propager l'éruption cutanée sur le visage et le corps, mais aussi provoquer l'apparition d'ulcères, de petites plaies qui guérissent longtemps chez le bébé..

    Parmi les cas d'allergies chez les nourrissons, on peut distinguer les réactions d'origine alimentaire et non alimentaire. L'hérédité joue un rôle important: les bébés dans les familles dont il y a eu plus d'une fois des cas d'asthme bronchique, de dermatite, de rhume, courent un risque accru de développer des réactions allergiques dès la naissance.

    Un autre facteur est le moment de l’allaitement maternel et les capacités immunitaires naturelles du bébé..

    Un irritant commun est la protéine, qui se trouve dans les consistances de lait prêt à l'emploi et même dans les composants qui composent le lait maternel. Les allergies alimentaires chez les nourrissons se manifestent par des éruptions cutanées, des manifestations de l'intestin: crachats fréquents, selles liquides, constipation et douleur dans le ventre. Le système respiratoire peut être compliqué par des crampes, une congestion nasale. Vous pouvez répertorier les problèmes suivants:

    1. Dans le régime alimentaire d'une mère allaitante, il existe de tels produits: chocolat, café, champignons, poisson et fruits de mer, fruits exotiques, légumes rougeâtres, jus concentrés fraîchement pressés, lait de vache entier, œufs de poule, miel, plats frits et fumés, viande grasse, saucisses, fromage bleu, conservateurs, émulsifiants, colorants.
    2. Consistance du lait prêt à l'emploi contenant des protéines, du lactose, des céréales, du soja, du miel.

    La consistance allergène doit être inspectée avant l'alimentation..

  • L'irritation chez un bébé peut être une conséquence de la malnutrition maternelle pendant la grossesse, la maladie, l'infection, le tabagisme.
  • La suralimentation d'un bébé peut être une condition préalable aux allergies..
  • Une allergie peut se développer chez un bébé qui allaite après avoir interagi avec des irritants possibles: produits chimiques ménagers, animaux et pollen des plantes. Même avec le plus grand soin, l'enfant est en contact avec l'environnement et produit des réponses qui ne passent pas toujours inaperçues.

    Les allergies de contact chez les nourrissons peuvent être déclenchées par les éléments suivants:

    • poussière, tiques, insectes;
    • parfums, cosmétiques (pour enfants et pour adultes);
    • Plantes d'intérieur;
    • les animaux domestiques (tous, même sans poils);
    • produits chimiques ménagers (lessives, détergents à vaisselle, assainisseurs d'air).

    Les méthodes de diagnostic varient en fonction de l'âge du bébé. Pour savoir quelles sont les allergies chez les nourrissons, des tests spéciaux, des tests de laboratoire par des spécialistes: un pédiatre, un allergologue, un nutritionniste vous aideront.

    Après un an, les enfants subissent des tests cutanés spéciaux, des tests de détection des irritants: ils appliquent diverses substances sur la peau et observent la réaction. Comment identifier un allergène chez les nourrissons:

    • inspection;
    • une enquête auprès des parents concernant les biens de consommation, le régime alimentaire de la maman;
    • tests sanguins (vérification du niveau d'immunoglobuline E, éosinophiles);
    • Échographie de la cavité abdominale.

    Les protéines se trouvent à la fois dans le lait maternel et la consistance du lait, sous forme de lait de vache, de chèvre, de soja.

    Une allergie aux protéines chez un bébé peut se produire à la fois immédiatement, après quelques minutes après la tétée et en quelques jours. La protéine de caséine présente dans le lait animal est thermostable - c'est-à-dire qu'elle ne se décompose pas lorsqu'elle est chauffée, les enfants y sont allergiques.

    Avec une allergie aux protéines, il est fondamentalement difficile de contrôler le régime alimentaire d'une mère qui allaite, d'ajouter plus de céréales, de produits laitiers, de viande et de légumes cuits maigres, de fruits secs, de pommes au four; les aliments allergiques doivent être exclus à cent pour cent.

    Pour ces enfants, les consistances laiteuses sont faites avec une fraction de protéines ne dépassant pas 3,5 kDa, lors du passage à une véritable nutrition, elles commencent par une purée de pommes de terre à partir de légumes blanc neige et verdâtres.

    La majorité des consistances pour l'alimentation artificielle provient du lait de vache, de sorte qu'il est similaire au lait féminin; moins souvent - produits de chèvre ou de soja. Il est nécessaire de lire attentivement sur l'emballage, pour éviter les produits allergiques. Une allergie à la consistance d'un bébé peut être causée par les céréales, qui sont contenues dans la nutrition artificielle. Si des symptômes sont détectés, vous devez immédiatement consulter un médecin et sélectionner personnellement un mélange hypoallergénique.

    Si vous excluez l'allergène de l'alimentation ou du champ d'action - l'allergie ne passe pas très rapidement, en quelques semaines.

    Une cause fréquente d'éruptions cutanées sur le corps du bébé est les changements hormonaux primaires, l'adaptation du corps aux conditions du monde environnant, après les premiers contacts avec l'eau, diverses substances. Dans ce cas, le régime peut ne pas avoir d'effet visible et la réaction passe d'elle-même. Si le problème est dans un certain allergène, les onguents pharmaceutiques, les gouttes, les bains pour le bain peuvent accélérer la guérison.

    Comment guérir une allergie chez un bébé est une question difficile qui demande une analyse détaillée des circonstances et des caractéristiques de sa manifestation. Si une paire de zones est affectée immédiatement, il est préférable d'utiliser immédiatement une thérapie médicamenteuse complexe. Un tel traitement des allergies chez les nourrissons comprend l'élimination des signes d'irritation, des troubles du tractus intestinal, du nez qui coule, des râles bronchiques, un régime indispensable pour la mère et le bébé.

    Un régime hypoallergénique solide doit être observé pendant les 2 premières semaines, puis ajuster le menu, en y ajoutant des produits portables éprouvés.

    Si les signes d'allergies sont puissants et gênent l'enfant, il est préférable de créer toutes les procédures sous la supervision d'un médecin, après avoir choisi la bonne méthode de guérison. Le moment de l'ajout de leurres, de légumes et de fruits à l'alimentation ne doit pas être violé: le premier leurre peut provoquer des allergies prolongées et l'allaitement prolongé peut entraîner de nombreuses complications à l'avenir.

    Pour lutter contre l'irritation allergique, il est permis d'utiliser des médicaments individuels spécialement conçus pour les bébés.

    Ils sont prescrits si le régime alimentaire et la restriction du contact avec l'allergène n'ont pas un résultat approprié. De tous les remèdes contre les allergies chez les nourrissons, les antihistaminiques, les hormones, les adsorbants, les remèdes locaux et les médicaments pour la restauration de la microflore intestinale sont efficaces. Il est important d'étudier la composition des médicaments utilisés: ils peuvent contenir même les allergènes les plus dangereux. Quels remèdes peuvent aider si un nourrisson est allergique:

      Gouttes - Fenistil inoffensif: autorisé à partir du 1er mois, a un léger effet sédatif, soulage les démangeaisons, soulage les symptômes d'allergies, ne crée pas de dépendance.

    Zirtek, Cetirizine, Claritin peuvent être démarrés à partir de 6 mois, ils ont un effet anti-inflammatoire et anti-allergique.

  • Onguents - pour une application sur des zones cutanées sélectionnées et non enflammées.
  • Entérosorbants - pour les symptômes d'une allergie digestive.
  • Pour les bébés jusqu'à un an - collyre Olopatadine, azélastine, charbon activé, autres médicaments sans sédatifs et autres effets secondaires.

    Les pilules de charbon doivent être dissoutes dans l'eau, des capsules dans une coque molle peuvent être données aux enfants à partir de 2 ans.

    Il est connu que Bepanten est un produit externe pour la régénération tissulaire rapide, la guérison, l'hydratation de la peau. C'est une émulsion douce qui a une texture dense et une odeur correspondante; le principal ingrédient actif est le dexpanthénol. Bepanten pour les allergies indique d'excellents résultats: il apaise la peau, combat l'érythème fessier et les rougeurs. Il n'est contre-indiqué qu'avec une sensibilité surestimée trouvée lors de l'utilisation; sûr et non toxique.

    Pour guérir divers types d'irritation chez un bébé qui allaite, des formes de médicaments telles que des pilules, des injections, des gouttes, du sirop sont prescrites et la plupart des médicaments sont interdits pour les bébés de moins d'un an..

    Un allergologue vous aidera à choisir le bon médicament; l'automédication dans ces options est très dangereuse et n'est pas nécessaire. Les médicaments antiallergiques pour les nourrissons sont disponibles sous forme aqueuse, car les petits enfants ne peuvent pas avaler de pilules, ils peuvent être écrasés en poudre et dissous dans l'eau.

    Les médicaments antiallergiques qui devraient être disponibles dans l'armoire à pharmacie de chaque mère sont:

    • Fenistil-gel - un agent externe efficace, soulage les démangeaisons, ne dessèche pas la peau, aide à atténuer les éruptions cutanées.
    • Après six mois - Zirtek, Kestin, Claritin, Gismanal, Peritol.
    • Erius avec gonflement de la muqueuse.
    • Smecta, Enterosgel pour les troubles digestifs, Sorbex.
    • Avec dysbiose - Bebinorm, Linex.
    • Azelastine, Ketotifen pour les bébés jusqu'à 6 mois.

    Avec une réaction allergique chez un bébé, se baigner dans des bains de guérison peut aider. Cette vieille méthode populaire aidera à calmer les démangeaisons, l'inflammation et à adoucir la peau sèche..

    Vous pouvez baigner votre bébé allergique dans des solutions de camomille, de ficelle, de calendula; selon les critiques, une décoction de laurier a d'excellents résultats, alors que toutes les herbes sont meilleures à prendre dans les pharmacies: elles doivent être complètement impeccables. Plusieurs règles de procédures aquatiques:

    • N'utilisez qu'un seul type de mauvaise herbe pour savoir si le bébé a une réaction irritante à l'un d'eux.
    • Le premier bain ne devrait pas durer plus de 5 minutes, le suivant -
    • Appliquer des bains pour bébé plus de 2 fois par semaine, ce n'est pas souhaitable.
    • Il n'est pas nécessaire de rincer à l'eau après le bain, d'utiliser du savon et d'autres moyens pendant le bain - cela ne fera que gâcher l'effet cicatrisant.
    • Éviter les herbes comme le thuya, le genêt, la chélidoine, la tanaisie, l'absinthe.
    • Avant le bain, filtrer le bouillon.
    • La température de l'eau pour le bébé est d'environ 40 degrés.
    • Le bouillon ne doit pas être très fort.

    En réponse à la pénétration de l'allergène dans le corps du bébé, des immunoglobulines E spécifiques sont synthétisées, qui activent une chaîne de réactions avec la formation de médiateurs inflammatoires (histamine, sérotonine et autres facteurs), conduisant au développement de symptômes allergiques - éruption cutanée, rhinite ou conjonctivite.

    L'hypersensibilité aux allergènes chez les nourrissons peut se manifester sous la forme de:

    1) lésions cutanées allergiques:

    • diathèse allergique (desquamation de la peau des joues, du front, de la région fessière, démangeaisons intenses et rougeur de la peau;
    • gneiss, urticaire, gonflement local de la peau;
    • manifestations de transpiration et / ou d'érythème fessier persistant d'étiologie inconnue (dans un climat local propice et en prenant bien soin des plis cutanés du bébé);

    2) lésions du tube digestif:

    • crachats fréquents;
    • selles molles ou constipation;
    • flatulences et coliques persistantes;
    • vomissement

    3) troubles respiratoires:

    • rhinite allergique;
    • bronchospasme (toux sèche fréquente, essoufflement, infections respiratoires fréquentes avec laryngite, alvéolite ou bronchite obstructive);

    4) dommages combinés aux organes de différents systèmes

    Il existe souvent des systèmes cutanés et respiratoires combinés (rhinite ou bronchospasme), des réactions allergiques cutanées et des lésions intestinales..

    La combinaison de réactions allergiques avec la défaite d'une paire de systèmes chez les nourrissons est considérée comme la disposition la plus élevée à l'apparition de maladies allergiques dangereuses: asthme bronchique, eczéma, dermatite atopique ou développement de pathologies inflammatoires et allergiques complexes des reins, du cœur, des vaisseaux sanguins, du système musculo-squelettique;

    5) autres conditions dangereuses

    • Œdème de Quincke;
    • choc anaphylactique.

    Si un bébé développe l'un des signes ou une combinaison de pathologie d'une paire de systèmes présumés allergiques, un spécialiste doit être consulté: un pédiatre ou un allergologue pédiatrique, et avec une allergie alimentaire, un nutritionniste.

    Avec des manifestations prononcées d'une réaction allergique, en particulier avec des pathologies combinées: bronchospasme persistant avec urticaire, troubles dyspeptiques avec vomissements, éruption cutanée ou conjonctivite sévère ou avec des réactions potentiellement mortelles de type immédiat (développement d'un choc anaphylactique ou œdème de Quincke) - transport à la clinique en spécial Service de traitement symptomatique et de détermination des allergènes dans les critères d'un hôpital.

    Le diagnostic d'allergies chez les jeunes enfants est établi:

    1. Données d'enquête auprès des parents (recueil détaillé des antécédents médicaux, des plaintes, détermination de la charge héréditaire).
    2. Détermination de la relation entre les manifestations cliniques de différents types de réactions allergiques, la sensibilisation du corps et la consommation de certains aliments, la présence d'animaux dans la famille, le lavage à la poudre, le port de vêtements synthétiques et d'autres facteurs).
    3. Inspection de bébé.
    4. Tests de laboratoire:

    De plus, des preuves indirectes d'allergies alimentaires avec une alimentation naturelle peuvent être le fait que les signes d'allergies disparaissent progressivement lorsqu'un régime hypoallergénique est suivi, l'élimination des allergies cutanées lorsque le lavage est arrêté avec des poudres, des climatiseurs, le remplacement des vêtements synthétiques par des vêtements naturels en coton ou en lin, et un effet positif après le début de la prise de formes pour enfants de préparations pharmaceutiques. contre les allergies (antihistaminiques avec sorbants naturels).

    Lors du diagnostic de la nature allergique des éruptions cutanées, de la pathologie gastro-intestinale, de la rhinite, de la conjonctivite ou des combinaisons de pathologies, vous devez trouver un facteur causal - un allergène qui provoque le développement d'une réaction allergique - un test sanguin pour les allergènes.

    À l'heure actuelle, ils le font dans presque toutes les grandes cliniques pour enfants ou dans le laboratoire au bureau d'un allergologue. Chez les jeunes enfants, le sang est prélevé dans une veine avec la détermination du niveau d'immunoglobulines spécifiques (Ig E) pour certains types d'allergènes. La condition fondamentale est l'absence de toutes conditions physiologiques (syndrome de dentition, surchauffe, dysfonctionnement intestinal) ou de maladies organiques pouvant affecter la fiabilité des résultats.

    Chez les bébés plus âgés, des tests cutanés ou un test sanguin pour les allergènes sont effectués..

    Les tests de référence pour les allergènes sont très rares pour les jeunes enfants en raison de la complexité de leur évaluation, qui est déterminée par les caractéristiques anatomiques et physiologiques de la structure de la peau chez les nourrissons et la possibilité d'une réaction renversée.

    Chez les enfants de plus de 3 ans, les tests cutanés sont effectués comme suit: de petites doses de certains allergènes sont appliquées sur la peau de l'avant-bras et la réaction à leur administration est contrôlée (dans la demi-heure).

    Un test cutané pour les allergènes n'est effectué qu'en l'absence d'actions inflammatoires dans le corps.

    Avant d'effectuer des tests d'allergie cutanée, vous devez trouver un cercle d'allergènes probables. L'ensemble habituel d'allergènes est traditionnellement prescrit:

    • avec des réactions cutanées (aux agrumes, chocolat, poisson, testicules, lait de vache, soja, gluten);
    • avec bronchospasme: un ensemble d'allergènes poussiéreux, épidermiques et alimentaires;
    • avec rhinite et conjonctivite: pollen, poussière, allergènes épidermiques et alimentaires.

    Un ensemble supplémentaire d'allergènes alimentaires probables peut être identifié lors de la tenue d'un journal alimentaire pendant des jours - la mère écrit constamment tous les aliments que le bébé prend dans la nourriture pendant la journée, l'individualité de leur préparation culinaire des plats et les réactions quotidiennes de l'enfant.

    Toutes les études doivent être effectuées pendant la période de calme allergique (de préférence en hiver), avant le début de la prise de médicaments anti-allergiques ou après la fin du traitement.

    Allergie alimentaire chez le nourrisson La propagation des réactions allergiques, principalement à la nourriture, n'est pas passée par les nouveau-nés, dont les allergies, malheureusement, se produisent souvent sous une forme plus sévère que chez l'adulte.

    Souvent, les mères qui allaitent le bébé croient à tort que dans ce cas, l'enfant est immunisé contre les allergies. Ce n'est pas le cas, par conséquent, des allergènes peuvent également être trouvés dans le lait maternel. Comment identifier les symptômes d'allergie chez un bébé et quelles mesures prendre dans ce cas pour les parents?

    Les substances qui déclenchent des réactions allergiques sont appelées allergènes. Les protéines présentes dans les aliments provoquent des allergies alimentaires. Les allergènes alimentaires sont capables de changer leurs caractéristiques au cours du processus de cuisson, tandis que certains perdent leur allergénicité, tandis que les autres, au contraire, deviennent les plus allergènes.

    Quel est le mécanisme d'une réaction allergique? En réponse à un allergène, les immunoglobulines E sont synthétisées dans l'organisme, ce qui active une cascade de réactions conduisant au développement de symptômes allergiques.

    Traditionnellement, les réactions allergiques apparaissent peu de temps après la consommation d'un produit alimentaire auquel il y a une sensibilité accrue, mais de temps en temps l'allergie est retardée, se manifestant seulement après quelques heures après la consommation du produit.

    ♥♥♥ Symptômes d'une allergie alimentaire ♥♥♥

    Ainsi, l'allergie alimentaire est un état d'hypersensibilité aux aliments. Il peut se manifester de différentes manières:

    Sous forme de lésions cutanées allergiques:

    ♥ éruption cutanée différente sur le corps,
    ♥ rougeur,
    ♥ démangeaisons et desquamation de la peau des joues (parfois ces phénomènes sont appelés «diathèse»),
    ♥ érythème fessier persistant, malgré des mesures d'hygiène minutieuses,
    ♥ transpiration abondante avec légère surchauffe,
    ♥ gneiss (formation d'écailles, desquamation) sur le cuir chevelu et les sourcils, urticaire,
    ♥ œdème de Quincke (type de réaction allergique, pour lequel l'apparition soudaine d'un œdème de la peau, du tissu sous-cutané et des muqueuses est typique).

    Sous forme de lésions du tractus gastro-intestinal (avec gonflement de la muqueuse):

    ♥ cracher,
    ♥ vomissements,
    ♥ un tabouret fréquent et aqueux avec de la mousse ou un mélange de verdure,
    ♥ constipation,
    ♥ colique,
    ♥ flatulences.

    Moins souvent - sous forme de troubles respiratoires (avec gonflement de la muqueuse des voies respiratoires):

    ♥ rhinite allergique,
    ♥ bronchospasme (avec bronchospasme, l'air ne pénètre pas dans les voies respiratoires ou vient avec beaucoup de difficulté - c'est le pire résultat d'un œdème allergique).

    L'œdème de Quincke est particulièrement dangereux pour un nouveau-né. Avec l'œdème de Quincke, l'étouffement se produit dans la gorge, semblable à une crise d'asthme bronchique. Avec un œdème de la gorge, il y a d'abord un enrouement de la voix, une toux aboyante, puis un essoufflement avec une respiration tonitruante. Le teint devient cyanotique, puis pâlit fortement.

    Il existe des lésions combinées de la peau et du tractus intestinal, de la peau et des bronches. Les allergies alimentaires peuvent être précurseurs d'autres maladies allergiques: dermatite atopique, asthme bronchique, etc..

    ♥♥♥ Antécédents d'allergies alimentaires ♥♥♥

    La question se pose naturellement: d'où viennent les allergies chez les bébés? Le fait est que chez les bébés allaités, les aliments consommés par une mère qui allaite peuvent devenir une condition préalable aux allergies alimentaires; si le bébé est nourri artificiellement - aliments consommés par le bébé.

    Quelle est la possibilité d'une allergie alimentaire chez un enfant? Le développement de réactions allergiques prédispose principalement à l'hérédité. Il existe un risque accru d'allergies alimentaires chez les enfants dont la famille a déjà enregistré des cas d'allergies. Si l'un des parents souffre d'allergies, le risque de développer une maladie similaire chez le bébé est de 37%, et si les deux parents souffrent de maladies allergiques, le niveau de risque atteint 62%.

    Outre les causes héréditaires, l'hypoxie fœtale (carence en oxygène) pendant la grossesse et l'accouchement, les infections respiratoires virales et digestives aiguës avec la violation suivante de la microflore digestive peuvent entraîner des réactions allergiques chez le nouveau-né pendant la grossesse et l'accouchement.

    L'apparition d'allergies alimentaires chez les nourrissons est associée à des caractéristiques multifonctionnelles de leur tube digestif: une activité enzymatique encore faible, un faible niveau de production d'anticorps protecteurs IgA situés à la surface des muqueuses du tractus gastro-intestinal. Plus précisément, ils assurent une protection locale des muqueuses du tractus intestinal contre les agents étrangers. Et comme le nouveau-né se caractérise par une perméabilité accrue des muqueuses, les allergènes pénètrent simplement dans la circulation sanguine.

    Et naturellement, les réactions allergiques sont associées à des violations de la nutrition d'une mère qui allaite, avec sa consommation excessive de produits hautement allergènes.

    Le rôle tabagique de la mère pendant la grossesse, la présence de maladies cardiovasculaires et bronchopulmonaires acquises, ainsi que les maladies infectieuses portées par la mère pendant la grossesse, et l'antibiothérapie effectuée à cet égard, jouent un mauvais rôle. On pense que les bébés dont les mères pendant la grossesse ont consommé des aliments hautement allergènes, notamment le lait de vache, les œufs de poule, le caviar, les fruits de mer, les fruits et légumes orange et rougeâtre et leurs jus, ainsi que le kiwi, le café, le cacao, le chocolat, les champignons, les noix, le miel, risquent de devenir allergiques.

    Si le bébé présente des symptômes similaires à ceux décrits ci-dessus, vous devez consulter un pédiatre, un allergologue pédiatrique ou un nutritionniste. En cas d'allergies alimentaires sévères, en particulier avec des lésions combinées, lorsqu'il y a, par exemple, une éruption cutanée et des manifestations du tractus gastro-intestinal, le transport vers la clinique dans un hôpital spécial peut être utile.

    Le diagnostic est établi en utilisant:

    ♥ données d'enquête parentale,
    ♥ reliant les allergies à certains aliments,
    ♥ inspection de bébé,
    ♥ tests sanguins: les allergies sont indiquées par les niveaux les plus élevés d'immunoglobulines totales E, ♥ ♥ une quantité surestimée d'éosinophiles dans un test sanguin,
    ♥ examen échographique des organes abdominaux, ce qui permet d'exclure la nature non allergique des symptômes de l'estomac et des intestins.

    La confirmation indirecte que les symptômes douloureux sont le résultat d'allergies alimentaires peut être causée par la disparition des allergies après que la mère a cessé de prendre des produits allergisants et l'effet positif de l'utilisation de médicaments anti-allergiques.

    Autre question fondamentale: à quoi exactement le bébé était-il allergique? Pour identifier les allergènes responsables chez les bébés de la première année de vie, le sang est prélevé dans une veine et la présence d'immunoglobulines spécifiques E. Pour les enfants plus âgés et les adultes, une méthode de test cutané est utilisée: des allergènes de référence sont appliqués à la surface de la peau (un certain ensemble standard d'allergènes, qui incluent les testicules, agrumes, chocolat, poisson, etc.), et après un certain temps, les résultats sont évalués.

    Ces études doivent être effectuées avant le début de la cicatrisation antiallergique ou après.

    Le soi-disant journal alimentaire aide à identifier l'allergène causal, dans lequel la mère note souvent (pendant au moins des jours) tous les types d'aliments et de boissons reçus par elle ou le bébé pendant la journée, montre la composition des plats, l'individualité de leur traitement culinaire, le temps d'alimentation et la survenue de réactions inutiles (liquide selles, régurgitations, éruptions cutanées, etc.).

    La guérison des allergies alimentaires commence par un régime, l'exclusion d'un allergène alimentaire causalement significatif du régime. Mais il ne faut pas «combattre» les allergies sans l'aide des autres; sinon cela peut être aggravé, dans chaque cas spécifique, un pédiatre, un allergologue ou un nutritionniste devrait trouver une stratégie de guérison.

    Premiers soins pour le bronchospasme causé par un œdème allergique:

    ♥ Appeler immédiatement une ambulance en appelant Consulter la quantité de produit antihistaminique que vous avez à la maison doit être donnée à un enfant.
    ♥ Donnez à l'enfant un produit antihistaminique - Diphenhydramine, Diprazine, Diazolin, Suprastin, Claritin (ce médicament est vendu à la fois sous forme de pilules et de sirop, il est plus confortable à utiliser pour les bébés).

    Si le bébé est allaité, alors dans un premier temps tous les allergènes potentiels sont exclus du régime alimentaire de la mère pendant des semaines, y compris les produits industriels contenant du sucre cristallin, des conservateurs, des émulsifiants gras et des colorants artificiels (ces substances sont marquées sur l'étiquette - émulsifiants, colorants). Le sel, le sucre, les bouillons forts et les aliments frits sont exclus à cent pour cent.

    Limitez la quantité de produits laitiers. A noter que pour un bébé allergique, il est important de conserver une alimentation naturelle.

    Si le bébé est nourri de façon artificielle ou mixte, la cause la plus probable d'allergies alimentaires était les protéines du lait de vache (un examen spécial le confirmera à coup sûr), qui se trouvent dans la préparation pour nourrissons; par conséquent, un remplacement partiel ou complet de la consistance du lait par des mélanges hypoallergéniques spéciaux (ils sont prescrits par le médecin) à base de protéines de soja ou de consistances spéciales dans lesquelles la protéine est décomposée au niveau des acides aminés individuels (mélanges hydrolysés) est nécessaire - dans ce cas, le développement d'allergies n'est pas réaliste..

    Mais il y a des inconvénients à une telle nutrition: le bébé peut montrer une intolérance aux protéines de soja, et les consistances hydrolysées ont un goût désagréable et sont chères.

    De plus, s'il est possible d'identifier la principale allergie, des améliorations peuvent être apportées au régime hypoallergénique précédemment conduit - le produit qui a provoqué la réaction allergique est exclu. Ce régime doit être observé pendant x mois.

    En raison de l'exclusion de l'allergène, les signes d'allergie alimentaire devraient disparaître ou diminuer, vous pouvez alors étendre uniformément le régime alimentaire de la mère (cependant, les aliments hautement allergènes sont exclus).

    Dans le traitement des allergies alimentaires, le médecin peut prescrire des antihistaminiques, des adsorbants, diverses crèmes et onguents pour la cicatrisation cutanée locale, y compris hormonale, en versions languissantes, les hormones sont administrées par voie intraveineuse. La microflore digestive est également ajustée avec des produits contenant des bifidobactéries et des lactobacilles.

    ♥♥♥ Si le bébé est allergique, alors: ♥♥♥

    Vous devez éviter de donner des aliments complémentaires jusqu'à ce que l'enfant ait 6 mois; De plus, vous devez commencer par les types d'aliments pour bébé qui, très probablement, ne provoqueront pas de réaction allergique et qui sont constitués du 1er composant; le lait de vache, les œufs de poule, les agrumes, les produits à base de blé, le poisson, les fruits de mer, les noix sont mieux introduits dans l'alimentation du bébé après des années;

    ♥ rappelez-vous qu'au moins certains produits utilisés dans l'alimentation du bébé, en particulier chez les jeunes enfants, peuvent provoquer des réactions allergiques;

    ♥ vous devez surveiller la vidange constante du tractus intestinal, si le bébé souffre de constipation qui aggrave les manifestations de la maladie ou est sa principale condition préalable (les allergènes n'ont pas le temps de quitter le tractus intestinal à temps, sont absorbés dans la circulation sanguine et provoquent des allergies), résolvez le problème avec l'aide d'un médecin;

    ♥ il vaut mieux ne pas utiliser d'agents pharmacologiques sous forme de sirops contenant divers additifs (colorants, arômes) qui peuvent provoquer ou aggraver des allergies;

    ♥ la température de l'eau pendant les procédures aquatiques doit être uniformément tiède et la durée de la procédure ne dépasse pas 20 minutes;

    ♥ vous ne pouvez utiliser que des cosmétiques hypoallergéniques spécialisés pour enfants (pH neutre);

    ♥ il est préférable de filtrer l'eau de baignade ou de laisser reposer pendant des heures la déchloration, avec l'ajout suivant d'eau bouillante;

    ♥ évitez de vous baigner dans les piscines avec de l'eau chlorée ou prenez une douche uniformément chaude avec des agents nettoyants doux après la séance;

    ♥ vous ne pouvez pas frotter la peau du bébé avec des débarbouillettes; après le bain, la peau doit être doucement tapotée avec une serviette douce et appliquer un remède hydratant et adoucissant pour la peau;

    ♥ les vêtements de bébé doivent être naturels, avec des réactions allergiques cutanées sévères, ils peuvent être repassés; les coussinets et les couvertures doivent avoir des charges synthétiques; le bébé doit être correctement habillé, en évitant la surchauffe, provoquant une dermatite allergique;

    ♥ dont les jouets sont fabriqués, doivent répondre à toutes les exigences de sécurité;

    ♥ il est préférable de limiter l'utilisation de détergents synthétiques (savons de toilette avec additifs, mousses de bain, gels douche, etc.) ou ils doivent être marqués «hypoallergéniques»;

    ♥ Il n'est pas recommandé de garder les animaux de compagnie et même les poissons d'aquarium, pour lesquels la nourriture sèche peut aggraver les allergies;

    ♥ l'air de la maison doit être impeccable, froid et uniformément humide; avec un enfant il vaut mieux marcher plus.

    Presque tous les ancêtres posent une question: le bébé cessera-t-il de manifester des allergies alimentaires avec l'âge? Avec la croissance, les fonctions du foie et du tractus intestinal, le système immunitaire s'améliore, ce qui nous permet d'espérer la fin de l'allergie au lait, aux œufs, aux légumes, etc., surtout si les ancêtres vont prendre des mesures anti-allergiques. Seulement% des enfants ont des allergies alimentaires à l'âge adulte.

    Ira Kiryanova
    pédiatre, MD

    Souvent, sur le visage ou le corps d'un nouveau-né, il y a des éruptions cutanées inhabituelles, des irritations cutanées, etc. Et il est extrêmement courant de tout blâmer - une allergie. Les petits enfants, dont le système immunitaire est encore imparfait, sont particulièrement sujets à de telles réactions..

    À cet égard, une allergie chez un nouveau-né peut être particulièrement difficile et avoir de nombreuses conséquences négatives.

    Par conséquent, il est si important pour les parents d'identifier le problème et de commencer son traitement.

    Une allergie est appelée réaction protectrice d'un organisme à tous les irritants (cosmétiques, aliments, poussières, etc.), à la suite desquelles l'immunoglobuline E commence à être produite. Lorsqu'elle est associée à un allergène, cette protéine provoque diverses réactions allergiques qui peuvent survenir en cas d'éruption cutanée, indigestion et autres symptômes désagréables.

    L'irritation peut apparaître non seulement sur le visage, mais aussi sur le cuir chevelu et d'autres endroits.

    À l'extérieur, il peut ressembler à une petite éruption cutanée, des zones rougeâtres et squameuses sur la peau qui apparaissent immédiatement après avoir mangé ou apparaissent après un certain temps après le contact avec une substance allergène. En même temps, le bébé peut être tourmenté par des démangeaisons, sa peau devient sèche et tendue, et le bébé devient agité.

    Une allergie chez un nouveau-né sur le visage, dont vous voyez la photo, peut avoir une disposition alimentaire ou non alimentaire.

    De plus, le facteur héréditaire joue un rôle important dans sa survenue. Et si quelqu'un dans la famille est tourmenté par le nez qui coule acquis, l'asthme bronchique ou d'autres manifestations allergiques, ce n'est pas à couper le souffle, même si les joues du bébé deviennent rouges à un moment donné.

    De plus, le début d'une réaction allergique est affecté par l'état du système immunitaire du nouveau-né et le moment où l'allaitement a commencé..

    Très souvent, un allergène pour un nourrisson devient une protéine, qui fait partie du lait maternel ou des consistances prêtes à l'emploi.

    La réaction se manifeste par des éruptions cutanées, des douleurs abdominales, une congestion nasale, des spasmes des voies respiratoires, des selles altérées et des crachats fréquents. Dans de tels cas, la condition préalable est:

    • Le régime alimentaire de la mère qui allaite, dans lequel les produits sont allergènes (que puis-je manger pendant l'allaitement? Lire l'article: Nutrition pour l'allaitement);
    • Consistance du lait, qui comprend les protéines, les céréales ou le lactulose. Avant de donner au bébé une consistance fraîche, testez l'allergénicité;
    • Mauvaise alimentation de la mère pendant la grossesse. De plus, les allergies alimentaires chez les nouveau-nés sont le résultat du tabagisme de la mère ou de certaines maladies dont elle a souffert pendant que le bébé attendait.

    Le corps d'un petit bébé peut mal réagir au contact avec des produits chimiques ménagers, des cosmétiques, du pollen végétal ou des poils d'animaux.

    Parmi les principales circonstances d'allergie de contact, il y a:

    1. Poussière, tiques domestiques ou punaises de lit;
    2. Quelques plantes d'intérieur;
    3. Les animaux domestiques, même s'ils n'ont ni laine ni plumes;
    4. Produits chimiques ménagers (moyens avec lesquels la mère lave la vaisselle, la lessive, etc.);
    5. Cosmétiques, y compris ceux utilisés par les ancêtres du bébé.

    Des allergies chez un nouveau-né allaité peuvent également apparaître en raison de:

    • Prédisposition héréditaire;
    • Vaccins, qui peuvent comprendre des substances pouvant provoquer une telle réaction;
    • Début tardif de l'allaitement maternel.

    Cela est dû au fait que la dysbiose sert de facteur provoquant l'apparition de réactions allergiques. Le tractus intestinal du nouveau-né est stérile et sa colonisation avec des micro-organismes bénéfiques se produit pendant l'alimentation.

    Chez les enfants qui, au lieu du lait maternel, obtiennent des consistances artificielles, ce processus peut être perturbé;

    Savoir! Environ 75% des enfants sont extrêmement sensibles aux protéines présentes dans le lait de vache, par conséquent, ils peuvent également avoir une réaction négative à la consistance.

    • Prendre des médicaments, en particulier des médicaments. Presque tous les enfants dans les premiers mois de la vie souffrent de coliques, car les mères, en essayant de les aider, donnent à leurs enfants différents produits pharmaceutiques (ce que vous pouvez et ce qui ne devrait pas être donné aux enfants, apprenez de l'article «Guérir les coliques chez les nouveau-nés»). Mais, il s'avère que même une allergie à l'eau d'aneth chez les nouveau-nés est possible.

    La colique est la plus grande préoccupation d'un bébé.

    Il pleure pendant des heures, son ventre est dur, son visage est rougeâtre de la tension constante des pleurs. Les produits pharmaceutiques dans la lutte contre les coliques aident un peu.

    Le «traitement» le meilleur et le plus sûr pour un bébé souffrant de douleurs à l'estomac est les soins maternels. Comment aider votre enfant en toute sécurité sans l'introduction de produits pharmaceutiques, consultez le cours en ligne Soft Tummy

    Afin de reconnaître une allergie et juste de commencer à la guérir, vous devez savoir comment les allergies se manifestent chez les nouveau-nés.

    Ses principales caractéristiques comprennent:

    1. Dommages à la peau. Cela peut être une éruption cutanée, une sécheresse, une desquamation, un gonflement différents. Traditionnellement, ils se produisent dans le visage, le cou, les fesses, dans les plis inguinaux et poplités. Dans ce cas, la gravité peut être très différente: de la peau sèche insignifiante à l'apparition de plaies mouillantes;
    2. Indigestion. Chez les enfants allergiques, après avoir mangé, il peut y avoir une régurgitation abondante, des coliques, de la constipation ou, à l'inverse, de la diarrhée. En règle générale, l'allergie alimentaire se manifeste de cette manière;
    3. Les manifestations respiratoires résultent d'une réaction à un allergène qui est dans l'air (poussière, poils d'animaux, pollen de fleurs).

    En même temps, la gorge et le nasopharynx gonflent chez le bébé, il lui est difficile de respirer avec son nez, des larmoiements, une toux se produit. Il est extrêmement fréquent que les mères confondent ces symptômes avec un rhume, mais en cas d'allergies, la température corporelle du nouveau-né n'augmentera pas;

  • Anxiété. Un nouveau-né ne peut toujours pas se plaindre de lui. Mais, vous pouvez noter qu'il a commencé à dormir mal, constamment méchant et anxieux.
  • Tout d'abord, les joues deviennent rougeâtres, sur le menton ou le front, la peau commence à se décoller. Cela peut être observé comme un symptôme indépendant ou peut se produire dans le contexte d'une violation du tube digestif.

    Dans de tels cas, il est important d'identifier le facteur qui a provoqué la réaction allergique et de l'éliminer. Traditionnellement, cela suffit pour sauver le bébé des sensations désagréables.

    Attention! Il ne vaut la peine d'utiliser des antihistaminiques que dans les cas les plus difficiles..

    Ici, il est nécessaire de noter un autre point crucial - une éruption cutanée chez un bébé peut apparaître non seulement à la suite d'une allergie. De la même manière, la transpiration ou la floraison ordinaire chez un bébé peut se manifester.

      Comment distinguer les allergies de la floraison chez les nouveau-nés? Pendant la floraison, la peau du bébé devient rouge vif. L'acné qui se produit peut contenir un liquide aqueux à l'intérieur..

    Cela est dû au dysfonctionnement des glandes sébacées. Toutes les manifestations de la floraison sont décrites dans un article publié sur notre site Web: Floraison chez un nouveau-né;

  • La transpiration se produit dans les endroits où le corps du bébé entre en contact avec des vêtements ou dans la zone de plis sur la peau. L'acné dans ce cas est petite et ne contient pas d'eau à l'intérieur. En savoir plus sur ce phénomène dans l'article Transpiration chez un nouveau-né.
  • En cas d'allergie, l'éruption peut apparaître complètement à n'importe quel endroit, et aux endroits où elle est en contact avec des vêtements, même une suppuration est possible.

    Ces boutons se rayent fortement, ce qui rend le bébé mal à l'aise.

    S'il vous est difficile de le comprendre sans l'aide des autres, jetez un coup d'œil à un séminaire sur la nutrition d'une mère qui allaite, où nous analysons étape par étape différentes éruptions cutanées sur la peau du bébé. Vous pouvez correctement trouver la cause de l'éruption cutanée et éliminer rapidement l'anxiété du bébé. Le cours est disponible à: Nutrition d'une mère qui allaite sans nuire au bébé

    Que faire maman

    Face à un tel problème, peu importe la mère qui se demande: «Et si le nouveau-né est allergique»? Il est important de savoir que la guérison doit être complexe et inclure plusieurs facteurs.

    Cette partie de la thérapie est appelée la plus difficile, et ici vous devrez vous efforcer.

    Où trouver ce qui a provoqué une réaction allergique des miettes? Tout d'abord, vérifiez:

    1. Nourriture pour bébés. Dans la plupart des cas, les nourrissons souffrent spécifiquement d'allergies alimentaires, quel que soit le type d'alimentation auquel ils sont soumis;
    • S'il y a une allergie chez un bébé pendant l'allaitement, sa mère devrait revoir complètement son propre régime alimentaire;
    • Pour le bébé artiste, il faut faire attention à la composition de la consistance qu'il mange. S'il contient des composants du lait de vache, du lactulose ou du soja, alors, très probablement, la raison réside spécifiquement en eux.

      Essayez de donner aux miettes une consistance différente dans laquelle il n'y aura pas ces composants.

    1. La nutrition de maman;
    • Si l'on soupçonne que le lactose n'est pas absorbé par le bébé, jetez le lait entier;
    • Lorsqu'une réaction allergique au gluten se produit, la maman ne doit pas manger de pâtes, de semoule ou de bouillie de blé, de flocons d'avoine, de pâtisseries;
    • De plus, s'il y a une allergie chez le nouveau-né sur le visage, vous devez abandonner le poisson, les œufs, le miel, le cacao, les légumes et les fruits les plus brillants;
    • Dans ce cas, une mère qui allaite est autorisée à manger des bouillons faibles en gras, de la viande diététique.

    Pour d'autres aliments sûrs dans votre alimentation, consultez le cours «Allaiter une mère sans nuire au bébé»

    Pour les enfants sujets à des réactions allergiques, vous pouvez commencer à introduire des aliments complémentaires au plus tôt 7 mois. Dans ce cas, vous pouvez commencer à le faire avec des légumes hypoallergéniques et des céréales sans gluten;

  • Suralimentation des bébés. Chez les artisans, qui sont les plus sujets à la suralimentation, les allergies sont observées beaucoup plus souvent, car la consistance est la plus calorique et est traitée pendant une longue période, chargeant le tube digestif;
  • Respect du régime d'alcool. Si les miettes ont un manque d'eau dans le corps, les toxines qui ont pénétré dans son corps ne pourront pas sortir avec l'urine et commencer à l'empoisonner.

    Par conséquent, il est fondamentalement vrai d'allaiter le bébé, en respectant toutes les règles de l'allaitement. Sur la façon de le faire, j'explique soigneusement au cours les secrets de l'allaitement maternel;

  • Eau. Probablement pour vous à la maternité, ils ont dit que vous ne pouvez baigner votre bébé que dans de l'eau bouillie. Cela est dû au fait que l'eau du robinet non traitée peut provoquer une dermatite de contact. Lisez l'article: Dans quelle eau un nouveau-né doit-il se baigner?;
  • Jouets Il est important de n'emporter avec votre enfant que des jouets de haute qualité qui possèdent tous les certificats nécessaires confirmant leur sécurité;
  • Produits d'hygiène.

    Vous pouvez baigner un nouveau-né avec du savon ou utiliser d'autres produits d'hygiène pas plus d'une fois par semaine. De plus, tous doivent être certifiés;

  • Produits chimiques ménagers. Il est impossible de laver les vêtements pour enfants avec de la poudre pour adultes. Pour cela, il existe des détergents spéciaux pour enfants;
  • Vêtements. Lors du choix d'une garde-robe pour bébé, il est important de privilégier les vêtements en tissus naturels pour lesquels des colorants colorés n'ont pas été utilisés. Cela est particulièrement vrai pour les choses qui ont un contact spécifique avec la peau des enfants..
  • En savoir plus à ce sujet dans l'article: Constipation chez le nourrisson allaité.

    • La même chose s'applique à la maman, comme si la vidange intestinale intempestive, les toxines pouvaient passer dans le lait maternel.

    Utilisation de médicaments

    Dans la plupart des cas, il suffit d'éliminer les causes qui provoquent une allergie, afin de sauver le bébé de ses manifestations.

    L'utilisation de produits pharmaceutiques est traditionnellement reléguée au deuxième plan. Cela est dû au fait qu'ils ne peuvent éliminer que les principaux symptômes, sans soulager la prémisse principale. De plus, une allergie peut apparaître chez le bébé et sur les médicaments eux-mêmes.

    Sachant comment une allergie se manifeste chez un nourrisson, un pédiatre peut conseiller l'utilisation de ces médicaments:

      Sorbants - médicaments totalement sans danger pour le corps de l'enfant.

    Leur fonction principale est de nettoyer le corps des miettes de toxines et d'éliminer la constipation;

  • Antihistaminiques - sont nécessaires pour le traitement symptomatique des principales manifestations de la maladie. Pour les enfants, n'approchez que les médicaments qui n'ont pas d'effet sédatif;
  • Une crème contre les allergies pour les nouveau-nés est utilisée pour la guérison locale. Les médicaments non hormonaux sont traditionnellement prescrits, qui ont un effet cicatrisant, anti-inflammatoire et antimicrobien, soulagent les démangeaisons et soulagent l'enflure;
  • Si aucun autre médicament ne donne un effet approprié, on peut prescrire aux nourrissons des onguents hormonaux.

    Ils donnent un effet rapide, mais ne peuvent être utilisés que comme prescrit par le médecin traitant..

    Afin d'éviter l'apparition d'allergies chez un bébé, il est important de commencer à observer la prévention dès les premiers jours de sa vie. Pour ce faire, vous avez besoin de:

    1. Pendant un certain temps, examinez attentivement votre alimentation pendant l'allaitement;
    2. À partir du deuxième mois, l'introduction de produits frais dans l'alimentation de la mère est autorisée, mais en petites portions, avec un suivi constant de l'état du bébé;
    3. Pour une mère qui allaite, à chaque étape de l'alimentation, il est important d'éviter la consommation de produits pouvant provoquer une réaction allergique;
    4. Continuez à allaiter très longtemps;
    5. Effectuer quotidiennement un nettoyage humide dans l'appartement afin de minimiser le contact du bébé avec les animaux et les plantes à fleurs;
    6. Ne prenez aucun médicament sans besoin particulier.

    Ces règles ordinaires aideront à garder la peau du bébé en bonne santé et à la protéger de l'apparition de réactions négatives..

    Et sachant à quoi ressemble une allergie chez les nourrissons, vous pouvez à juste titre répondre à un problème et aider le bébé.

    Lisez aussi:

    • Gain de poids mensuel chez les nouveau-nés
    • Signes de rachitisme chez les nourrissons
    • De l'eau à l'aneth pour un nouveau-né